Mauritanie : Dossier de l’ex président Ould Abdel Aziz et coaccusés : Un délibéré attendu ce lundi  soir 

Share Now

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on print
Share on whatsapp
aziz

Dossier l’ex président Ould Abdel Aziz et coaccusés : Un délibéré attendu ce lundi  soir

Lundi prochain, la justice mauritanienne rendra son jugement définitif contre l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz, jugé, dans des affaires de corruption, en contradictionavec l’article 93 de la Constitution selon ses avocats .

Selon le reportage, les avocats de la défense d’Ould Abdel Aziz ont conclu fin de cette semaine, leurs plaidoiries d’un procès controversé, au cours duquel d’anciens premiers ministres, de hauts responsables du gouvernement et des hommes d’affaires sont également jugés.

Le procureur mauritanien a requis une peine de 20 ans de prison contre l’ancien président mauritanien, tandis que la justice a requis une peine de prison allant de 5 à 10 ans pour certains de ses anciens collaborateurs, selon la même source.

Les plaidoiries d’Ould Abdel Aziz se sont terminées avant l’intervention de la Défense de l’État dans des affaires liées au détournement de fonds publics, à la corruption, aux fautes professionnelles et des biens immobiliers internationaux, dans lesquelles des proches de l’ancien président sont soupçonnés d’être impliqués.

Les plaidoiries se sont terminées après la défense des dix accusés, dont deux anciens premiers ministres et l’ancien ministre de l’Énergie, qui a été l’ancien directeur général de la Société industrielle et minière, l’une des grandes institutions publiques, et tous sont particulièrement soupçonnés de détournement et de blanchiment de fonds et d’abus de biens immobiliers et de terres appartenant à l’État.

Depuis le début de cette année, le procès d’Ould Abdel Aziz, qui a dirigé le pays de 2008 à 2019, s’ouvre dans la capitale mauritanienne, Nouakchott, devant une dizaine de personnalités, dont deux anciens premiers ministres.

Les autorités judiciaires mauritaniennes ont arrêté l’ancien président et le reste des accusés en détention provisoire, sous fond de règlement de comptes politiques alors que le procès a été qualifié d’historique, à un moment où Mohamed Ould Abdel Aziz estime que les accusations portées contre lui d’enrichissement illicite, d’abus de fonctions et L’exploitation d’influence sont de fausses accusations et il les rejette fermement, comme tous les autres accusés, qui plaident non coupables.
Les avocats des dix accusés ont confirmé que leurs clients avaient toujours respecté la loi et ont dénoncé l’absence de preuves permettant de les condamner.

Quant à la défense de l’ancien chef de l’Etat, les avocats se sont appuyés sur l’article 93 de la Constitution mauritanienne, qui stipule, selon eux, que le président ne peut être jugé pour les actes qu’il commet au cours de l’exercice de son mandat sauf en cas de preuve avérée. haute trahison, argument toujours rejeté par le ministère public.

Ansi plusieurs informations indiquent que le procureur civil et l’avocat de la défense auront, Lundi prochain, la dernière fois pour répondre pendant une dizaine de minutes, pour conclure une fois pour toutes les débats, avant que le tribunal ne se retire pour délibérer et que le juge ne rende sa décision finale.

Loading

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RETROUVEZ DANS LA MEME RUBRIQUE

Mauritanie : Le Syndicat des Éditeurs de la Presse Mauritanienne organise un banquet d’Iftar (VIDEO)

Le syndicat des Editeurs de la presse mauritanienne ( SEPM) a organisé un banquet d’iftar en l’honneur de quelques amis

admin admin 16/04/2023

Réservé uniquement aux Abonnés

EN VEDETTE

Gaz Mauritano-Sénégalais:  Bassirou ouvre une enquête sur les dettes annulées en échange de commissions de personnalités influentes des deux pays

Gaz Mauritano-Sénégalais: Bassirou ouvre une enquête sur les dettes annulées en échange de commissions de personnalités influentes des deux pays

Le nouveau président sénégalais Bassirou Diomaye Faye ouvre une enquête sur la corruption des entreprises opérant dans

..Ecoutez Points Chauds NetRadio

Tribune & Débats

Sénégal : les Prémices d’une crise politique ?

Sénégal : les Prémices d’une crise politique ?

Rejoignant le chœur de ceux qui saluent la tradition démocratique du Sénégal, je ne peux m'empêcher de reconnaître l'importance des récentes élections dans un contexte

29/03/2024

Follow Us

Find Us on Social Media

Points Chauds

Weekly Newsletter

Subscribe to our newsletter to get our newest articles instantly!

- Advertisement -

VERSION DIGITALE

VERSION P-PDF

SUR LE MOBILE

Les Éditions Papiers

Optimized by Optimole