Sahara Occidental : L’Afrique du sud et l’Algérie réitèrent leur soutien au Polisario

Share Now

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on print
Share on whatsapp
Amar Belani Billy Lesedi Mastelha

Les deux principaux alliés du Polisario sur le continent africain se concertent. Le soutien au mouvement séparatiste a réuni hier le secrétaire général du ministère algérien des Affaires étrangères, Amar Belani, et l’ambassadeur de l’Afrique du sud en Algérie, Billy Lesedi Mastelha, rapportent des médias locaux.

Les deux parties ont réitéré, à cette occasion, leur appel au «Front Polisario et le Maroc de reprendre les négociations directes, sans conditions préalables et de bonne foi, en vue de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable qui garantit l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, conformément à la légalité internationale», indique le département que dirige Ramtane Lamamra dans un communiqué.

La réunion a surtout permis à Alger et Pretoria de célébrer le premier anniversaire du communiqué, publié le 14 novembre 2021, au terme de la visite en Algérie de la ministre sud-africaine des Affaires étrangères, Naledi Pandor. Les deux pays avaient enjoint à Staffan de Mistura, de «coordonner étroitement» avec l’Union africaine pour le règlement de la question du Sahara occidental.

Une «coordination» destinée à «assurer, exigent-ils, la mise en œuvre de la décision du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA, adoptée le 9 mars 2021 invitant le Royaume du Maroc et la République arabe sahraouie démocratique (RASD), tous deux membres de l’UA, à entamer des négociations directes sans conditions préalables à cet effet».

Un an après sa nomination, et au grand dam de l’Algérie et de l’Afrique du sud, De Mistura a ignoré la résolution du CPS de mars 2021. Pire, il n’a abordé le conflit du Sahara avec aucun responsable de l’Union africaine. Une mise à l’écart pointée du doigt, le 27 octobre, par le représentant du Kenya auprès de l’ONU lors de son intervention suite à l’adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2654.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RETROUVEZ DANS LA MEME RUBRIQUE

Mauritanie : Le Syndicat des Éditeurs de la Presse Mauritanienne organise un banquet d’Iftar (VIDEO)

Le syndicat des Editeurs de la presse mauritanienne ( SEPM) a organisé un banquet d’iftar en l’honneur de quelques amis

admin admin 16/04/2023

Réservé uniquement aux Abonnés

EN VEDETTE

Gaz Mauritano-Sénégalais:  Bassirou ouvre une enquête sur les dettes annulées en échange de commissions de personnalités influentes des deux pays

Gaz Mauritano-Sénégalais: Bassirou ouvre une enquête sur les dettes annulées en échange de commissions de personnalités influentes des deux pays

Le nouveau président sénégalais Bassirou Diomaye Faye ouvre une enquête sur la corruption des entreprises opérant dans

..Ecoutez Points Chauds NetRadio

Tribune & Débats

Sénégal : les Prémices d’une crise politique ?

Sénégal : les Prémices d’une crise politique ?

Rejoignant le chœur de ceux qui saluent la tradition démocratique du Sénégal, je ne peux m'empêcher de reconnaître l'importance des récentes élections dans un contexte

29/03/2024

Follow Us

Find Us on Social Media

Points Chauds

Weekly Newsletter

Subscribe to our newsletter to get our newest articles instantly!

- Advertisement -

VERSION DIGITALE

VERSION P-PDF

SUR LE MOBILE

Les Éditions Papiers

Optimized by Optimole