A la Une

Mauritanie : Un ancien ministre mauritanien met en garde le Maroc contre la poursuite des massacres de civils mauritaniens

Un ancien ministre mauritanien met en garde le Maroc contre la poursuite des massacres de civils mauritaniens

L’ancien ministre mauritanien de la Culture et de l’Information, Sidi Mohamed Ould Mahm, et l’ancien chef du parti au pouvoir, et ancien porte-parole du gouvernement, a mis en garde aujourd’hui, vendredi, le Maroc contre ce qu’il a appelé “l’assassinat délibéré de civils mauritaniens sans défense avec des drones et des l’échec à affronter les forces du Polisario.

Dans un post remarquable sur son compte Facebook, il a déclaré : « Le bombardement répété de drones marocains venant de derrière le mur de séparation au Sahara Occidental de civils mauritaniens sans défense sur des terres désertiques est une question qui nécessite d’avertir qu’il est difficile de freiner la population. de part et d’autre de la frontière mauritano-saharienne et les obligent à des frontières sans repères. » Et il n’y a pas de signes qui la définissent.

Et par l’intermédiaire de l’ancien ministre mauritanien proche du pouvoir mauritanien et connu pour ses positions en sa faveur, « nous nous étonnons que ces drones ciblent des civils mauritaniens sans sommation ni pitié, alors qu’on ne les entend pas se focaliser sur l’affrontement des bases. du Front Polisario et de ses unités de combat, qui sont réparties dans toute la région et son étendue, et qui mènent des opérations qualitatives et semi-militaires. » Quotidiennement le long du mur, l’armée marocaine au Sahara Occidental a subi de lourdes pertes dans la plupart d’entre elles. “

Ould Muhammed a poursuivi : « Bien que nous soyons conscients de la capacité logistique de l’armée marocaine à faire la distinction entre les cibles civiles et militaires, par conséquent, lorsqu’elle utilise la force contre des civils pacifiques, elle doit le justifier dans ses déclarations et présenter publiquement et au moindre détail ses motifs et raisons. peu de ses excuses, qui ne rendront pas les morts et ne consoleront pas les blessés, surtout si l’affaire est liée à des opérations répétées qui sont sur le point de devenir un comportement normal pour les forces marocaines présentes au Sahara Occidental.

Il a souligné que “l’exclusivité du sang mauritanien est quelque chose qui ne peut être toléré, et notre pays est capable de protéger ses enfants de toutes les manières, et l’effusion de sang ne sera pas le meilleur moyen d’imposer des politiques de fait accompli”.

Pour rappel, des dizaines de civils mauritaniens ont été tués parmi les chercheurs d’or et les éleveurs dans la zone frontalière nord de la Mauritanie par des drones. Cela s’est répété la semaine dernière avec la mort de sept civils mauritaniens. Le gouvernement mauritanien n’a fait aucun commentaire à ce sujet. eux, et le Maroc n’a pas abordé l’incident.

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/mauritanie-un-ancien-ministre-mauritanien-met-en-garde-le-maroc-contre-la-poursuite-des-massacres-de-civils-mauritaniens/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Ainsi que des listes d'ajouter côté du panneau de contrôle





Mauritanie/ Ghazouani: De...

Libye : Le Come-back de ...

Géopolitiques/ Espionnage...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info