Etude de Cas / Ali Bongo: l’histoire d’un pouvoir….

Share Now

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on print
Share on whatsapp
Aly Bongo

Ali Bongo a fait ses études universitaires à la Sorbonne en France, avant de revenir occuper de hautes fonctions dans le gouvernement de son père, notamment en tant que ministre des Affaires étrangères de 1989 à 1991, puis en tant que ministre de la Défense de 1999 à 2009, date à laquelle il a assumé la présidence du pays.
Le début de la faiblesse
Ali Bongo a été réélu président du Gabon en 2016, pour un deuxième mandat présidentiel de sept ans, et selon la Constitution du pays, il ne pourra pas briguer un troisième mandat.
En octobre 2018, Bongo a subi un accident vasculaire cérébral, après quoi il est resté pendant 10 mois sans apparitions publiques, et bien qu’il ait reçu un traitement et récupéré une partie de sa convalescence, il a toujours des problèmes de mouvement.
Pendant la période de traitement, certains officiers ont tenté un coup d’État, qui a échoué, après qu’un certain nombre de ses auteurs ont été tués et d’autres arrêtés, mais cela a sonné l’alarme dans le pays calme et riche.
À l’approche de la date des élections présidentielles, Bongo a apporté un amendement à la Constitution qui a changé le mandat présidentiel de sept à cinq ans, et a annoncé sa candidature pour le troisième mandat présidentiel selon ses opposants, alors que ses partisans le considèrent comme le premier sous la nouvelle constitution, et cela a été très controversé.
Pendant ce temps, Bongo montrait qu’il était relativement rétabli, il organisait des tournées à l’intérieur du pays et visitait un certain nombre de pays, participait à de nombreux sommets.
En effet, il s’est présenté aux élections auxquelles 14 candidats se sont présentés, mais il l’a décidé dès le premier semestre avec 64% des voix, selon les résultats provisoires annoncés hier (mardi) par le comité chargé de superviser l’organisation des élections.
L’opposition a rejeté ces résultats et accusé le parti au pouvoir de falsification, tandis que les autorités ont coupé Internet du pays et annoncé un couvre-feu, de sorte que l’armée s’est déplacée mercredi à l’aube et a arrêté le président, et arrêté son fils, « Noureddine » et un certain nombre d’autres personnalités accusées de haute trahison et de falsification de la signature du président de la République.

Articles Similaires:

  • Articles non Similaires
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RETROUVEZ DANS LA MEME RUBRIQUE

Mauritanie : Le Syndicat des Éditeurs de la Presse Mauritanienne organise un banquet d’Iftar (VIDEO)

Le syndicat des Editeurs de la presse mauritanienne ( SEPM) a organisé un banquet d’iftar en l’honneur de quelques amis

admin admin 16/04/2023

Réservé uniquement aux Abonnés

EN VEDETTE

..Ecoutez Points Chauds NetRadio

Tribune & Débats

Mauritanie :crash d’un avion militaire appartenant à l’armée

Mauritanie :crash d’un avion militaire appartenant à l’armée

Dans un communiqué publié il y a peu sur sa page Facebook, l'armée mauritanienne a révélé des détails sur le crash d'un avion militaire appartenant

15/05/2024

Follow Us

Find Us on Social Media

Points Chauds

Weekly Newsletter

Subscribe to our newsletter to get our newest articles instantly!

- Advertisement -

VERSION DIGITALE

VERSION P-PDF

SUR LE MOBILE

Les Éditions Papiers

Optimized by Optimole