Mauritanie : Biram Dah Abeid  » Nous gagnerons contre toutes les formes d’arbitraire et de tyrannie »  »

Share Now

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on print
Share on whatsapp
biram_077046_629474947

Dans sa première réaction à la décision de lever l’immunité de Biram Al-Dah : Notre combat est contre le régime et nous gagnerons
Ce soir, le bureau de l’Assemblée nationale du Parlement mauritanien a approuvé la demande qui lui a été adressée par le ministre de la Justice de lever l’immunité parlementaire du député et chef du mouvement IRA Biram Dah Abeid.

Le professeur  Lô Gourmo , l’avocat du chef du Parti de l’Union des Forces du Progrès, le Dr Mohamed Ould Mouloud, avait porté plainte au nom de son client, accusé par Biram Dah d’avoir reçu une somme de 500 millions d’ouguiyas de l’homme d’affaires Mohamed Ould Bouamatou  lors des dernières élections présidentielles, ce que Ould Mouloud a démenti lors de sa sortie médiatique, soulignant qu’il utilisera tous les moyens pour défendre sa dignité, sous peine que le représentant Biram s’excusera publiquement.

Selon le professeur Lô Gourmo  , la porte est encore ouverte pour que Biram Dah clôture le dossier dès qu’il présentera ses excuses, ce qui semble tout à fait improbable, car Biram a rejeté ce soir une proposition dégoûtante des dirigeants politiques de tenir des négociations entre les deux dirigeants Ould Mouloud et Ould Abeidi.

Biram a déclaré dans un enregistrement audio  largement diffusé qu’il ne cherche pas la réconciliation et qu’il ne la recherche pas, et il est bien conscient que le rôle de Mohamed Ould Mouloud et de Lô Gourmo a pris fin avec la levée de son immunité. parce que c’est le régime qui leur a ordonné de recourir à cette mesure.

Biram Al-Dah Ubaid a ajouté : Nous connaissons très bien les raisons de cette décision, il doit donc y avoir une véritable opposition dans ce pays, résistante aux éternels espions et informateurs qui permettent au régime de se rendre sans défense. Nous l’avons toujours fait, et nous voyons que le conflit est entre nous et le régime. C’est lui qui a orchestré ce qui s’est passé, et nous aurons la foi que nous avons dans notre message et la conviction que ce qui sera réalisé ne le sera qu’à travers lutte et fermeté, alors nous persévérerons, nous lutterons et nous vaincrons.

La véritable critique qui nous est adressée est que nous sommes aux côtés du peuple, que nous lui avons donné un espoir de justice et que nous lui avons fourni un modèle de défense des droits de l’homme. La lâcheté qui s’insinue dans les recoins du régime est la peur de la défaite dans le futur. élections présidentielles, bien que les cartes du jeu soient entre leurs mains et qu’ils utilisent excessivement les moyens et le pouvoir, mais tout cela ne les a pas rassurés. informateurs.

S’adressant aux militants de l’IRA, du Parti Rag et au peuple mauritanien, il a déclaré : « Nous gagnerons cette petite bataille avant les grandes batailles. Nous gagnerons contre toutes les formes d’arbitraire et de tyrannie, en refusant arbitrairement le changement aux Mauritaniens, et utiliser le pouvoir judiciaire, le parlement et les faibles contre la vérité et son peuple.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RETROUVEZ DANS LA MEME RUBRIQUE

Mauritanie : Le Syndicat des Éditeurs de la Presse Mauritanienne organise un banquet d’Iftar (VIDEO)

Le syndicat des Editeurs de la presse mauritanienne ( SEPM) a organisé un banquet d’iftar en l’honneur de quelques amis

admin admin 16/04/2023

Réservé uniquement aux Abonnés

EN VEDETTE

Mauritanie : Le président Diomaye Faye à Nouakchott

Mauritanie : Le président Diomaye Faye à Nouakchott

 Le nouveau président sénégalais, Besserou Diomaye Faye, est arrivé aujourd'hui jeudi à Nouakchott pour une visite officielle

..Ecoutez Points Chauds NetRadio

Tribune & Débats

Sénégal : les Prémices d’une crise politique ?

Sénégal : les Prémices d’une crise politique ?

Rejoignant le chœur de ceux qui saluent la tradition démocratique du Sénégal, je ne peux m'empêcher de reconnaître l'importance des récentes élections dans un contexte

29/03/2024

Follow Us

Find Us on Social Media

Points Chauds

Weekly Newsletter

Subscribe to our newsletter to get our newest articles instantly!

- Advertisement -

VERSION DIGITALE

VERSION P-PDF

SUR LE MOBILE

Les Éditions Papiers

Optimized by Optimole