Guinée : le président de la transition annonce la dissolution du gouvernement

Share Now

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on print
Share on whatsapp
66057735-47013971

Le gouvernement guinéen a été dissous lundi par le président de la transition. En attendant le nouveau gouvernement, ce sont les directeurs de cabinet et les secrétaires généraux qui sont désormais chargés d’expédier les affaires courantes.

C’est dans un décret lu à la télévision nationale, par un haut responsable de la junte, le général de brigade Amara Camara, que l’annonce a été faite. Le ministre secrétaire général de la présidence de Guinée, face caméra, entouré de militaires, a lu le décret durant un peu plus de trois minutes lundi soir 19 février.

L’information principale : tous les ministres perdent leurs attributions et ce sont donc les directeurs de cabinet, les secrétaires généraux et leurs adjoints qui géreront les affaires courantes jusqu’à la mise en place d’un nouveau gouvernement.

Le gouvernement, en fonction jusqu’à ce 19 février, avait connu peu de modifications depuis sa nomination, quelques semaines après le coup d’État du 5 septembre 2021. Des portefeuilles importants ont bien changé de mains comme le ministère de la Justice ou encore de la Santé par exemple, mais il n’y avait encore eu aucun remaniement d’ampleur.

À la tête du gouvernement depuis le 16 juillet 2022, Bernard Goumou a remplacé Mohamed Béavogui qui a dû quitter ses fonctions officiellement pour des raisons de santé. À la rentrée de septembre, déjà, des rumeurs disaient Bernard Goumou sur la sellette.

Des élections à organiser avant la fin de l’année

La nouvelle équipe aura fort à faire en tout cas. Il reste dix mois à la junte avec à sa tête le colonel Mamadi Doumbouya, qui a pris le pouvoir fin septembre 2021, pour organiser des élections et transmettre le pouvoir aux civils, selon le chronogramme conclu avec la Cédéao.

La Guinée connaît une crise politique profonde, le dialogue entre les autorités et les partis politiques n’ayant jamais pu être rétabli. Par ailleurs, sur le front social, les sources de mécontentement sont importantes : il y a la cherté de la vie mais aussi les restrictions qui frappent Internet depuis le mois de novembre et enfin les coupures d’électricité récurrentes qui ont provoqué, ces dernières semaines, plusieurs manifestations à Conakry.

Avec notre correspondant à Conakry, Matthias Rayna  Et Rfi

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RETROUVEZ DANS LA MEME RUBRIQUE

Mauritanie : Le Syndicat des Éditeurs de la Presse Mauritanienne organise un banquet d’Iftar (VIDEO)

Le syndicat des Editeurs de la presse mauritanienne ( SEPM) a organisé un banquet d’iftar en l’honneur de quelques amis

admin admin 16/04/2023

Réservé uniquement aux Abonnés

EN VEDETTE

Mauritanie : Le président Diomaye Faye à Nouakchott

Mauritanie : Le président Diomaye Faye à Nouakchott

 Le nouveau président sénégalais, Besserou Diomaye Faye, est arrivé aujourd'hui jeudi à Nouakchott pour une visite officielle

..Ecoutez Points Chauds NetRadio

Tribune & Débats

Sénégal : les Prémices d’une crise politique ?

Sénégal : les Prémices d’une crise politique ?

Rejoignant le chœur de ceux qui saluent la tradition démocratique du Sénégal, je ne peux m'empêcher de reconnaître l'importance des récentes élections dans un contexte

29/03/2024

Follow Us

Find Us on Social Media

Points Chauds

Weekly Newsletter

Subscribe to our newsletter to get our newest articles instantly!

- Advertisement -

VERSION DIGITALE

VERSION P-PDF

SUR LE MOBILE

Les Éditions Papiers

Optimized by Optimole