A la Une

Sahara Occidental/ Maroc : L’affrontement militaire au Sahara occidental et le mur marocain est un danger

Des personnalités américaines appellent Blinken à enquêter sur les violations au Sahara occidental

Un rapport de sécurité publié par le gouvernement américain a confirmé que la région du Sahara occidental est le théâtre depuis novembre 2020 d’opérations militaires entre les armées sahraouie et marocaine.

Le rapport publié par le Conseil de sécurité indicatif externe pour la sécurité diplomatique du Département d’État américain a enregistré des interdictions et des expulsions de citoyens américains de la région en raison de leur soutien aux organisations sahariennes défendant la question du Sahara occidental.

Le rapport a souligné que le mur marocain contaminé par des mines terrestres et des explosifs constitue toujours une menace réelle pour la vie des civils sahraouis, des observateurs militaires des Nations Unies et des travailleurs humanitaires.

Le rapport a confirmé que de vastes zones du Sahara occidental étaient contaminées par des explosifs résultant de l’utilisation par l’armée marocaine de bombes à fragmentation.

Mercredi dernier, le secrétaire d’État adjoint aux Affaires du Moyen-Orient, Joe Hood, a révélé la dissimulation par le Maroc du déclenchement de la guerre au Sahara occidental.

Dans un communiqué de presse après sa rencontre avec le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita à Rabat, le responsable américain a confirmé que Washington soutient un processus politique crédible mené par les Nations Unies pour parvenir à la stabilité et arrêter tout acte d’hostilité.

Le responsable américain a révélé que son pays consultait diverses parties sur les meilleurs moyens d’arrêter la guerre et de parvenir à un règlement permanent au Sahara occidental.

Le vice-secrétaire d’État américain a déclaré que son pays soutenait les efforts visant à nommer un envoyé personnel du secrétaire général au Sahara occidental dès que possible, soulignant que Washington était prêt à s’engager avec toutes les parties pour soutenir cet envoyé.

Dans un autre contexte, d’anciens diplomates et militants des droits humains aux États-Unis ont appelé le secrétaire d’État Anthony Blinken à ouvrir une enquête sur les violations des droits humains commises par le Maroc au Sahara Occidental occupé.

Dans une lettre adressée au secrétaire d’État américain, les signataires ont demandé au secrétariat d’État de dénoncer l’agression marocaine contre la population sahraouie et d’ouvrir une enquête immédiate sur les violations des droits humains en cours au Maroc.

Parmi les signataires de la lettre figurent Susan Schulte, lauréate du prix Nobel de la paix et présidente de la Defence Forum Foundation, Gar Smith, président de Business and Human Rights Watch, Katrina Lantos Swift, fille de feu le membre du Congrès Tom Lantos, et présidente des Lantos. Fondation pour les droits de l’homme et la justice.

Parmi eux figurent également Bill Fletcher, coprésident de la Campagne pour mettre fin à l’occupation marocaine du Sahara occidental, Jason Poblet, président de la Liberty Global Coalition, et Chadwick Gore, sous-secrétaire d’État adjoint par intérim au Bureau of International Drug and Law. Affaires d’exécution.

Les signataires ont indiqué dans leur lettre que la décision prise par l’ancien président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté présumée du Maroc sur le Sahara occidental viole le droit international, qui est la pierre angulaire de la politique américaine depuis la création des États-Unis, et annule le respect du droit international. et les droits de l’homme que le président Biden s’est engagé à respecter.

Les signataires ont dénoncé le nombre sans précédent d’attaques commises ces dernières semaines contre ces militants, et ont révélé que la plupart des militants sahraouis dans les territoires occupés sont désormais assignés à résidence et assiégés par la police.

La lettre souligne également les millions de dollars que le Maroc dépense chaque année pour influencer les États-Unis afin qu’ils soutiennent leur saisie des territoires occupés du Sahara occidental.

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/sahara-occidental-maroc-laffrontement-militaire-au-sahara-occidental-et-le-mur-marocain-est-un-danger/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Éditoriale

Page normale sans titre

Loin de l’hypocrisie intellectuelle, la logique nationale et l’historique, voudraient que le jour de l’indépendance ne soit pas seulement un jour de fête mais aussi de réflexions et de publication de bilan de la persévérance et de l’endurance de cette Nation et des acquis réalisés au profit des citoyens par l’Etat. La fête de l’indépendance, n’est pas seulement l’histoire du pays ; sachant que la nôtre est écrite en fonction de chaque tribu et chaque région et de façon non consensuelle, elle est aussi le présent vécu à chaud et l’avenir dans toutes ses perspectives.

Suite...

l’ESSENTIEL DE POINTS CHAUDS

POINTS CHAUDS TV

..Ecoutez Points Chauds NetRadio





Mauritanie/ Ghazouani: De...

Libye : Le Come-back de ...

Géopolitiques/ Espionnage...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info