A la Une

Sahal:Terrorisme/La France dit avoir arrêté deux dirigeants de l’Etat islamique de nationalité mauritanienne

La ministre française des Armées, Florence Parly, a annoncé aujourd’hui, vendredi, que les forces françaises « Barkhane » ont arrêté en juin dernier deux dirigeants de « l’État islamique dans le Grand Sahara » qui ont la nationalité mauritanienne.

Dans une interview à la presse, la ministre française a déclaré que l’affaire concernait Sidi Mohamed Ould Ahmed et Wedadi Ould Chaib, qui ont été arrêtés la semaine dernière.

Dans ses déclarations, la ministre française a confirmé que l’opération était menée en coopération entre la force française “Barkhane” et l’armée nigérienne, en plus de la force européenne “Takuba”.

Parly a annoncé que les forces françaises avaient récemment « réussi » à éliminer de nombreux dirigeants de « l’État islamique dans le Grand Sahara », notant le meurtre de « Abdul Karim al-Sahrawi » en mai dernier, « dans des circonstances mystérieuses », comme elle l’a dit il.

Barley a également annoncé la “neutralisation de six autres dirigeants, dont Al-Tariqi Mahmoud Bey”, qui dirige un groupe armé affilié à l’État islamique du Grand Sahara, opérant dans la région de “Menaka” au Mali, non loin de la frontière avec Niger.

Les déclarations du ministre français sont intervenues quelques semaines après que la France a annoncé son intention de mettre fin à l’opération militaire Barkhane et de rejoindre la force spéciale européenne “Takuba”.

Il est prévu que le retrait des 5 100 hommes des forces “Barkhane” commence “progressivement”, en commençant par les bases militaires de “Tassalit” et “Kidal”, puis le tour viendra des bases de “Tombouctou” et ” Gao”, à terminer. d’ici la fin de cette année.

La France se prépare à entamer un désengagement progressif du Sahel. La force Barkhane va disparaître au profit d’un dispositif recentré sur la lutte antiterroriste et l’accompagnement au combat des armées locales. Mais “cette transformation ne signifie pas le départ du Sahel, ni que nous allons ralentir nos opérations de contre-terrorisme” dans la région, a souligné Mme Parly.

“Nous avons collectivement, Européens, une responsabilité de sécuriser le flanc sud de l’Europe. Il est essentiel de ne pas permettre que le Sahel et plus largement l’Afrique devienne une zone refuge et d’expansion pour ces groupe terroristes affiliés à Daech (acronyme arabe de l’EI) et Al Qaïda”, a-t-elle affirmé.

Pour réduire la voilure au Sahel, la France compte beaucoup sur le montée en puissance du groupement de forces spéciales européennes Takuba, créé à l’initiative de Paris pour accompagner les unités maliennes au combat, et dont un contingent défilera le 14 Juillet à Paris.

Takuba rassemble aujourd’hui 600 hommes dont une moitié de Français, des Estoniens, des Tchèques, des Suédois et des Italiens. La Roumanie s’est également engagée à participer.

La France maintiendra des centaines de soldats dans le cadre de la force européenne “Takuba”, stationnés dans des bases militaires dans les villes de Gao et Ménaka, non loin du triangle frontalier entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, où se trouvent les fiefs de ” L’organisation de l’État Islamique située.

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/sahalterrorisme-la-france-dit-avoir-larrete-deux-dirigeants-de-letat-islamique-de-nationalite-mauritanienne/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Éditoriale

Page normale sans titre

Loin de l’hypocrisie intellectuelle, la logique nationale et l’historique, voudraient que le jour de l’indépendance ne soit pas seulement un jour de fête mais aussi de réflexions et de publication de bilan de la persévérance et de l’endurance de cette Nation et des acquis réalisés au profit des citoyens par l’Etat. La fête de l’indépendance, n’est pas seulement l’histoire du pays ; sachant que la nôtre est écrite en fonction de chaque tribu et chaque région et de façon non consensuelle, elle est aussi le présent vécu à chaud et l’avenir dans toutes ses perspectives.

Suite...

l’ESSENTIEL DE POINTS CHAUDS

POINTS CHAUDS TV

..Ecoutez Points Chauds NetRadio





Mauritanie/ Ghazouani: De...

Libye : Le Come-back de ...

Géopolitiques/ Espionnage...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info