A la Une

Mauritanie:Rosso, ville sinistrée

Rosso, la capitale du Trarza se noie. Rosso est sous les eaux et ses quartiers jadis animés et pleins de joie ne sont plus que des ilots de désolation. Pour sauver la ville de la furie déchainée des éléments, le président Mohamed Cheikh Ghazwani, occupé à visiter les villes encore plus sinistrées de Bassiknou, Amourj et Adel Bagrou à l’extrême Est du pays, y a dépêché son ministre de la Défense et son homologue de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Le Général Hanana Ould Sidi, ministre de la Défense et Abdessalam Ould Mohamed Saleh, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement sont depuis quelques jours à Rosso, capitale du Trarza, ville coincée entre le Fleuve Sénégal qui menace à tout instant de déborder et la clémence du ciel qui y a déversé plusieurs averses qui ont fini par noyer la cité phare du sud mauritanien.

Sur place, les deux ministres flanqués des autorités administratives et municipales se sont rendus compte de l’ampleur des dégâts et des moyens dérisoires mobilisés pour faire face aux intempéries. Les dégâts matériels ne sont pas encore évalués mais des centaines de maisons et de commerce ont été envahies par les eaux, chassant plusieurs familles à l’extérieur de la ville.

Le marché central de Rosso visité par la délégation a livré ainsi ses difficultés, vivement exprimés par ses occupants qui se sont plaints de la situation causés par les dernières pluies.

La clientèle a quasiment déserté les lieux, pourtant grouillant de monde en temps normal. Les véhicules et les charrettes tirés par les chevaux ont du mal à se rendre dans le marché jadis bondé de monde à tout instant.

Mêmes complaintes des populations recluses dans les quartiers fermés de la ville, comme Satara, Ndiourbel, Médina.

Partout, le ministre de la Défense a tenté de rassurer les populations, soulignant que les autorités publiques font tout pour régler les problèmes posés par les pluies et que les services compétents de l’Etat s’y attèlent nuit et jour.

Ces rencontres et visites de terrain s’achèvent par des réunions à huis clos entre les ministres et les autorités administratives et communales.

Dans une ville de Rosso déclarée « zone sinistrée » par son premier responsable, le Maire de la commune, Bamba Ould Dramane, ne s’élèvent que le bruit des engins de l’Office national de l’Assainissement et les ronrons ininterrompus des citernes des sapeurs-pompiers qui ont entrepris depuis plusieurs jours à pomper l’eau pour le dégager hors de la cité.

Plusieurs jeunes bénévoles s’activent également pour soulager leurs quartiers et les maisons inondées.

Mohamed Sakho
Correspondant à Rosso

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/mauritanierosso-ville-sinistree/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Social Influence

l’ESSENTIEL DE POINTS CHAUDS

PUB

Page normale sans titre

POINTS CHAUDS TV





Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

Urgent-Libye: Des révélat...

Le MAEP, piqué par le vir...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info