A la Une

MAURITANIE : Santé/Keur Macène et  NDiago/Les  “confinés” de la pointe Sud Ouest.

Depuis que le Corona s’est invité chez nous, des réalités qui se cachaient  font surface. Les populations de  Keur Macène, de Ndiago et des localités environnantes de cette pointe Sud Ouest de la Mauritanie sont confinées dans des difficultés d’ordre sanitaire énormes. interviewés en direct sur la nationale TV le Maire de « Keur Macène », et des personnes interrogées révèlent des insuffisances dans le domaine de la santé”. Depuis la fermeture des frontières Keur Macene en Wolof  qui se traduit en français par « Chez Macène », les populations de ces oubliés de Diawling ont le regard tourné vers le Sénégal leur pays d’adoption sanitaire où toutes les évacuations sanitaires étaient orientées.

Les relations de sang entre certains  habitants des villages de la ceinture du Barrage de  Diama ont fait oublier aux unes et aux autres leurs véritables identités. Leurs liens historiques les font hésiter sur le choix de leur pays. Et ce consensus tissé par  des complicités économiques et sanitaires de générations  a partagé les rôles entre les deux pays frères.

Les riverains du Barrage  Coté  Sénégal s’approvisionnent en  produits alimentaires et électroniques en Mauritanie, et les mauritaniens de Keur Macène, Ndiago  et certaines enclaves de la zone  se soignent et se font suivre médicalement à Saint-Louis  capitale de la région du fleuve accessible plus rapidement que Nouakchott et où la qualité des services médicaux est  meilleure. Ces accords tacites et de gré-à-grès, entre sénégalais mauritaniens et mauritaniens sénégalais ont été complètement bouleversés par l’intrusion du Coronavirus. Le Sénégal est plus touché par le Corona que notre pays “128 cas positifs” et il enregistre quelques cas mortels. Ce qui change la donne. Les habitants de Meur Macène veulent bien se soigner au Sénégal mais pas mourir  la-bas. Depuis la propagation du virus,  la balade de l’autre côté du Sénégal est à risque élevé. Ce qui fait que les populations de Keur Macene et de Ndiago ont  le regard tourné vers le Sénégal  par nostalgie, mais  la main tendue à Nouakchott pour demander aux autorités de leur pays de résoudre au plus vite   la question liée aux services de santé.

Le Maire de Keur  macène, Boidjiel ould Houmeid  qui a versé sa formation politique en renfort à l’UPR  lors des dernières législatives et qui,  au lendemain de la crise qui secoué les upéristes  avait joué dans ce que certains considèrent comme  étant « le mauvais camp » tire sur la sonnette d’alarme. Cet aspect politique de la question n’a rien à voir avec l’aspect sanitaire.  Les populations de Keur Macène et de Ndiago ne sont pas des clonages de Boidjiel. Leur dépendance sanitaire du Sénégal doit trouver,   par les responsables sanitaires du pays une solution de substitution à cette dépendance très rapidement. C’est ce que je crois.

M. Chighali

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/mauritanie-sante-keur-macene-et-ndiago-les-confines-de-la-pointe-sud-ouest/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Social Influence

l’ESSENTIEL DE POINTS CHAUDS

PUB

Page normale sans titre

POINTS CHAUDS TV





Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

Urgent-Libye: Des révélat...

Le MAEP, piqué par le vir...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info