A la Une

Mauritanie : Le meurtre de nos concitoyens hors des frontières n’est plus acceptable

Les autorités mauritaniennes ont déclaré dimanche que le meurtre de ses citoyens hors des frontières dans la zone tampon du territoire du Sahara occidental n’était plus acceptable. “Les incidents de meurtre de citoyens en dehors du territoire mauritanien ne sont plus acceptables”, a déclaré Mohamed El-Mokhtar Ould Abdi, gouverneur de la province de Tiris-Zemmour, qui se trouve sur les lignes de contact avec le Sahara occidental, dans un discours aux habitants aujourd’hui, dimanche.

Pour sa part l’ex ministre et ex porte-parole du gouvernement Sidi Mohamed ould Maham a estimé, dans un post sur son compte Facebook, que “les bombardements répétés de drones marocains venant de derrière le mur de séparation au Sahara Occidental sur des civils mauritaniens sans défense sur des terres du Sahara nécessitent un avertissement et qu’il est difficile de retenir la population sur les deux côtés de la frontière mauritano-saharienne et les obligent à des frontières qui n’existent pas. “Elle a des repères et aucun signe qui la définit”, a-t-il affirmé.

L’ancien ministre mauritanien a affirmé : « Nous sommes surpris que ces drones ciblent des civils mauritaniens sans avertissement ni pitié, alors que nous ne les entendons pas se concentrer sur la confrontation des bases du Front Polisario et de ses unités de combat, qui sont dispersées dans toute la région et mènent des actions des opérations militaires qualitatives et quasi quotidiennes le long du mur qui ont coûté à l’armée marocaine. “La plupart des pertes au Sahara occidental sont énormes”, comme il l’a dit.

L’ancien ministre mauritanien a poursuivi : “Bien que nous soyons conscients de la capacité logistique de l’armée marocaine à faire la distinction entre les cibles civiles et militaires, par conséquent, lorsqu’elle utilise la force contre des civils pacifiques, elle doit le justifier dans ses déclarations et présenter publiquement ses motifs et ses raisons, et la moindre de ses excuses, qui ne ramènera pas les morts et ne consolera pas les blessés. “Surtout s’il s’agit d’opérations à répétition qui sont en passe de devenir un comportement normal pour les forces marocaines présentes au Sahara Occidental”, a-t-il affirmé.

Les Forces armées royales marocaines sont contraintes, à plusieurs reprises, de répondre de manière décisive à un groupe armé affilié au Front Polisario, tout en tentant de mener des actions hostiles dans l’emprise des zones tampons aux abords de la berme.

Au cours des derniers jours, les bombardements de prospecteurs mauritaniens dans ces zones se sont répétés, tandis que le gouvernement mauritanien a lancé de nombreux avertissements aux prospecteurs et les a invités à rester dans les zones autorisées à prospecter et à ne pas s’écarter de ou de quitter les frontières du pays.

Des sources ont souligné que les chercheurs d’or s’aventuraient à travers les frontières mauritaniennes, vers les terres marocaines et algériennes, à la recherche de nouvelles zones d’exploration aurifère.

Maaden Mauritanie a déjà averti les mineurs de ces aventures et a organisé des campagnes de sensibilisation aux dangers de l’exploitation minière illégale, en particulier à l’extérieur des frontières.

Le gouverneur a annoncé que les autorités mauritaniennes commenceraient à empêcher le passage des citoyens, en particulier des chercheurs d’or et des mineurs (bergers), vers des zones dangereuses, en référence à la zone tampon du Sahara occidental, qui a été bombardée par des drones, très probablement  marocaines et du bétail mauritanien, qui ont entraîné la mort de dizaines de personnes.

Le gouverneur a appelé la population à « prendre conscience de la nature des conditions qui nous entourent », faisant référence aux opérations de combat entre l’armée marocaine et les combattants du Front Polisario.

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/mauritanie-le-meurtre-de-nos-concitoyens-hors-des-frontieres-nest-plus-acceptable/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Ainsi que des listes d'ajouter côté du panneau de contrôle





Mauritanie/ Ghazouani: De...

Libye : Le Come-back de ...

Géopolitiques/ Espionnage...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info