A la Une

Mauritanie : Ciré Clédor Ly ” Rien n’indique que le procès d’Aziz sera équitable et l’ancien président a subi une série de violations de ses droits à toutes les étapes du procès “

Les avocats de l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz ont dénoncé samedi ce qu’ils considéraient comme une violation des droits de leur client, et ont exprimé la crainte qu’il soit soumis à un procès inéquitable fin janvier.

“Rien n’indique que le procès de son client sera équitable”,a déclaré  Ciré Clédor Ly , l’avocat de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz, ajoutant que l’équipe de la défense n’avait pas pu consulter l’intégralité du dossier quelques jours avant le début du procès.

L’avocat sénégalais a expliqué dans une déclaration à la presse aujourd’hui à Nouakchott, selon l’Agence France-Presse, que l’ancien président “a subi une série de violations de ses droits à toutes les étapes du procès”.”En fait, ce qu’ils veulent, c’est l’humilier et le détruire” et que tout le monde sache que rien ne promet que le procès sera équitable”; a déclaré Ciré Clédor Ly, qui a rejoint l’équipe de défense d’Ould Abdel Aziz il y a quelques jours.

Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a dirigé la Mauritanie de 2008 à 2019 et est âgé de 66 ans, est jugé avec une dizaine de personnalités à compter du 25 janvier pour corruption, blanchiment d’argent, enrichissement illicite et autres chefs d’accusation, que l’accusation estime qu’il a commis alors qu’il était président du pays.

L’acte d’accusation a été porté contre l’ancien président en mars 2021, et il a passé plusieurs mois en état d’arrestation.

Ould Abdel Aziz affirme qu’il est victime d’un règlement de comptes et d’un procès politique visant à l’exclure de la scène. Ses avocats plaident qu’il devrait bénéficier de l’immunité qui lui est accordée en vertu de l’article 93 de la Constitution. Il a été interdit de quitter le pays début janvier.

L’actuel président du pays, Mohamed Ould ghazouani, ne cesse de souligner l’indépendance de la justice.

Après plus d’une décennie à la présidence de ce pays pauvre et vaste de 4,5 millions d’habitants, Ould Abdel Aziz est devenu un criminel sous le règne de son successeur, Ould ghazouani, son ancien partenaire dans deux le coups d’État dont le dernier l’avait porté au pouvoir en 2008, et l’ancien chef d’État-major et ministre de la Défense, qui tenait à le préparer lui-même à lui succéder au pouvoir.

Parmi les accusés avec lui figurent deux anciens premiers ministres, un certain nombre d’anciens ministres et hommes d’affaires.

 551 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/mauritanie-cire-cledor-ly-rien-nindique-que-le-proces-daziz-sera-equitable-et-lancien-president-a-subi-une-serie-de-violations-de-ses-droits-a-toutes-les-etapes-du-proces/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Ainsi que des listes d'ajouter côté du panneau de contrôle





Mauritanie/ Ghazouani: De...

Libye : Le Come-back de ...

Géopolitiques/ Espionnage...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info