A la Une

Mauritanie : Aziz, Ghazouani et Ben Zayed Al Nahyane, equation à triple inconnues.

Le Président de la République, Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, s’est entretenu, le 30 mars par téléphone, avec le Prince héritier d’Abu Dhabi, vice-chef des Forces armées des Emirats Arabes Unis, Son Altesse . Les entretiens ont porté sur les excellentes relations bilatérales et sur les voies et moyens d’élargir et de renforcer leur coopération dans l’intérêt des deux peuples frères. Ils ont exprimé, à cette occasion, leur détermination à hisser très haut les relations au niveau des ambitions partagées qu’ils nourrissent pour les deux pays. Le Président de la République et le Prince héritier d’Abu Dhabi ont également évoqué des questions d’intérêt commun, particulièrement celles en rapport avec la crise actuelle consécutive à la propagation du coronavirus et à ses conséquences économiques et sociales ainsi qu’aux moyens, les meilleurs, pour faire face à ce fléau mondial.

Le communiqué relatif à cet entretien téléphonique a peut-être passé sous silence un sujet important, d’actualité que les deux hommes ont certainement évoqués. Celui des deux milliards de dollars en perdition dans un compte « paradis financier et fiscal » aux émirats arabes-unis. Le président Ghazouani avait -il y’a quelques jours- demandé au prince d’enquêter sur cette enveloppe financière qui représente près de 41 % du PIB de notre pays. La Mauritanie est en ce moment en pleine saison sèche financière et elle fait face au coronavirus. Puisque les deux milliards de contrats signés par les deux pays semblent ne rien à voir avec les deux milliards gelés par le gendarme du trésor américain dans un compte aux émirats, Abu Dhabi pourrait bien « comploter » avec les américains qui se rapprochent « trop » de Nouakchott en ces temps de corona, pour nous restituer ce montant pour lequel Ould Abdel Aziz refuse l’appropriation du numéro du compte incriminé.

L’Assemblée Nationale avait annoncé le 12 mars dernier  de la création d’un groupe parlementaire d’amitié Mauritanie-Émirats Arabes Unis. A cette occasion l’ambassadeur émirati à Nouakchott, SEM. Hamad Ghanem Hamad Lemhiri, avait  souligné que le groupe contribuera au renforcement des relations bilatérales,  ajoutant que,  la création de ce groupe intervenait suite à « l’évolution » des relations mauritano-émiraties, sous la sage impulsion des dirigeants des deux pays, Son Altesse Cheikh Khalifa Bin Zayed Al-Nahyan et Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani. Le nouveau groupe parlementaire qui se définit comme chargé d’œuvrer au renforcement et au développement des relations de coopération unissant les deux pays dans l’intérêt mutuel des deux peuples frères peut  bien se confier une mission délicate mais nécessaire,  celle de demander aux généreux émiratis de nous remettre  dans nos droits en nous faisant « l’aumône » des montants  gelés dans leurs banques.

A cette date, tous les ingrédients sont réunis pour permettre aux deux « sages » Cheikh Khalifa Bin Zayed Al-Nahyan et Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani de mettre fin à ce épisode à multiples inconnues, en nous restituant « nos » deux milliards  pour acheter des équipements et des consommables médicaux  en vue de  « renforcer » les acquits laissés en héritage par Ould Abdel Aziz,  un chef d’Etat qui s’est distingué dans l’avancée de notre pays dans le domaine sanitaire par de très nombreuses réalisations dont la dernière en date  est l’hôpital de l’Amitié 2 qui vient d’être inauguré au moment opportun. Ould Abdel Aziz qui faisait de la santé son cheval de bataille ne verrait aucun inconvénient à cette proposition. C’est pourquoi, nous ne cesserons jamais de dire assez de  merci à Ould Abdel Aziz ce grand chef d’état qui nous a laissé en héritage en plus de toutes ces routes de désenclavement, de ces projets d’électrification urbaine, périurbaine  et rurale, de ces adductions d’eau, de ces centaines d’infrastructures sanitaires et administratives, aussi deux milliards de dollars que nous avons trouvés en « remuant et en bêchant »  milliards qui s’ajouteront à d’autres montants à la fin de  l’enquête de la commission parlementaire, qui ne le laissera « aucune place où la main ne passe et repasse ».

Moulaye.

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/mauritanie-aziz-ghazouani-et-ben-zayed-al-nahyane-equation-a-triple-inconnues/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Social Influence

l’ESSENTIEL DE POINTS CHAUDS

PUB

Page normale sans titre

POINTS CHAUDS TV





Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

Urgent-Libye: Des révélat...

Le MAEP, piqué par le vir...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info