A la Une

Maroc : l’homme d’affaires Aziz Akhannouch nommé chef du gouvernement

L’homme d’affaires marocain Aziz Akhannouch a été nommé ce vendredi chef du gouvernement par le roi Mohammed VI, après la victoire de son parti aux législatives au détriment des islamistes.

L’homme d’affaires marocain Aziz Akhannouch, 60 ans, a été nommé ce vendredi chef du gouvernement. De fait, le roi Mohammed VI l’a chargé de former le nouvel exécutif, après la victoire de son parti libéral aux élections législatives, au détriment des islamistes au pouvoir.

Le monarque “a reçu vendredi 10 septembre 2021 au Palais royal à Fès M. Aziz Akhannouch (…) que le souverain a nommé chef de gouvernement, et l’a chargé de former le nouveau gouvernement”, rapporte un communiqué du palais.

Le parti d’Aziz Akhannouch – le Rassemblement national des indépendants (RNI) -, grand vainqueur du scrutin, a empoché 102 sièges au Parlement sur un total de 395, loin devant le Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste modéré) qui n’en a obtenu que 13, selon les résultats du ministère de l’Intérieur après dépouillement de l’ensemble des bulletins.

Pour rappel, le RNI est dirigé depuis 2016 par Aziz Akhannouch, une des premières fortunes du royaume et ministre de l’Agriculture depuis 2007. Ce parti considéré proche du palais a pris part à toutes les coalitions gouvernementales depuis 23 ans, sauf pendant une brève période entre 2012 et 2013.

Le parti islamiste, qui fait face à une déroute historique, était à la tête du gouvernement au Maroc depuis 2011 dans le sillage du Printemps arabe, sans toutefois contrôler les ministères clés.

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/maroc-lhomme-daffaires-aziz-akhannouch-nomme-chef-du-gouvernement/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Éditoriale

Page normale sans titre

C’est finalement avec adresse politique et intelligence que le royaume chérifien a raccompagné les islamistes à la porte. Petite malheureusement. Fin donc d’un conflit politique et idéologique qui couvait depuis de longues années. L’adage dit « après la pluie c’est le beau temps ». Si le proverbe s’applique majestueusement au Makhzen, Malheureusement ça ne s’applique pas aux islamistes du PJD qui, après le beau temps se retrouvent dans la tourmente d’un échec lamentable conséquence d’un vote sanction infligé par les marocains à cette formation politique au profit de partis considérés comme proches du palais royal......

Suite...

l’ESSENTIEL DE POINTS CHAUDS

POINTS CHAUDS TV

..Ecoutez Points Chauds NetRadio





Libye : Le Come-back de ...

Géopolitiques/ Espionnage...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info