A la Une

Mali : sept militaires maliens tués dans des attaques séparées

Sept soldats maliens ont été tués samedi dans deux attaques séparées au Mali, pays du Sahel en proie à un cycle de violences jihadistes et à un contexte politique tendu. Les autorités militaires de transition affichent de plus en plus clairement leurs intentions de reporter les élections présidentielle et législatives prévues à partir du 27 février.

Sept soldats maliens ont été tués samedi dans deux attaques séparées au Mali, pays du Sahel en proie aux violences jihadistes, a annoncé l’armée malienne.

Cinq militaires ont été tués lorsque le véhicule dans lequel ils circulaient a heurté une mine artisanale près de Ségou, à environ 200 km au nord-est de Bamako, et deux autres ont péri dans une embuscade ayant fait également trois blessés près de Mourdiah, à environ 200 km au nord de la capitale, indique l’armée dans un communiqué.

“Le ratissage de la zone de l’incident a permis l’interpellation de deux suspects, immédiatement mis à la disposition de la gendarmerie”, selon le communiqué.

En fin de matinée, deux militaires avaient péri dans une embuscade ayant fait également trois blessés près de Mourdiah, à environ 200 km au nord de la capitale, indique l’armée qui précise que le bilan de cette embuscade est provisoire.

Contexte politique tendu

Malgré les interventions de la force française Barkhane, de l’ONU et d’une force conjointe de cinq pays sahéliens, depuis 2013 au Mali à la demande du gouvernement malien. le Mali est le théâtre depuis 2012 de violences jihadistes, auxquelles se mêlent des conflits intercommunautaires meurtriers.

Partis du nord du pays, les violences se sont propagées au centre du pays, notamment depuis l’apparition en 2015 d’un groupe jihadiste dirigé par le prédicateur peul Amadou Koufa, mais aussi au Burkina Faso et au Niger voisins.

Ces attaques se produisent dans un contexte politique délicat au Mali. Les autorités de transition dominées par les colonels à l’origine de deux coups d’État, en août 2020 et mai 2021, affichent de plus en plus clairement leurs intentions de reporter les élections présidentielle et législatives prévues à partir du 27 février.

La communauté internationale, spécialement l’ONU et la Cédéao en tête, insiste pour que ces élections censées permettre un rétablissement du pouvoir civil dans un pays en proie à un cycle de violences jihadistes et intercommunautaires se tiennent dans les délais fixés.

 

Fr25

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/mali-sept-militaires-maliens-tues-dans-des-attaques-separees/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Éditoriale

Page normale sans titre

Loin de l’hypocrisie intellectuelle, la logique nationale et l’historique, voudraient que le jour de l’indépendance ne soit pas seulement un jour de fête mais aussi de réflexions et de publication de bilan de la persévérance et de l’endurance de cette Nation et des acquis réalisés au profit des citoyens par l’Etat. La fête de l’indépendance, n’est pas seulement l’histoire du pays ; sachant que la nôtre est écrite en fonction de chaque tribu et chaque région et de façon non consensuelle, elle est aussi le présent vécu à chaud et l’avenir dans toutes ses perspectives.

Suite...

l’ESSENTIEL DE POINTS CHAUDS

POINTS CHAUDS TV

..Ecoutez Points Chauds NetRadio





Mauritanie/ Ghazouani: De...

Libye : Le Come-back de ...

Géopolitiques/ Espionnage...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info