A la Une

G5 Sahel: Le manque de fimancements fait defaut à la force du G5 Sahel

La force conjointe du Mali, Burkina Faso, Niger, Mauritanie et Tchad a besoin de 423 millions d’euros annuels pour fonctionner. A ce jour, un quart des fonds a été réuni pour permettre à ces cinq pays de lutter contre le terrorisme dans le cadre de cette force régionale.

Le G5 Sahel n’en a pas fini avec son chemin de croix !

Sa mise en place s’est faite dans la douleur par le vote de la résolution 2059 des Nations Unies, après d’intenses négociations entre Français et Américains.

Alors que le G5 Sahel doit être complètement opérationnel d’ici le premier semestre 2018, il lui manque encore 75 % de son budget pour permettre au Mali, au Burkina Faso, au Niger, à la Mauritanie et au Tchad de se défendre.

Invité sur VOA Afrique, Alpha Barry, ministre burkinabè des Affaires étrangères, explique : “Les besoins estimés par le commandement sont d’environ 500 millions de dollars annuels, soit 423 millions d’euros exactement. Nous avons réunis à ce jour 108 millions d’euros. L’Union européenne a donné 50 millions d’euros, la France huit millions d’euros et 10 millions d’euros chacun pour le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la Mauritanie et le Tchad. Le fossé actuel est important.”

Le diplomate burkinabè précise à VOA Afrique que les 60 millions de dollars annoncés par Washington sont une aide bilatérale, qui ne rentre pas dans le budget global.

Alpha Barry et les leaders de la région comptent sur la réunion de Bruxelles du 14 décembre prochain pour convaincre les bailleurs, notamment les pays du Golfe, de s’engager à financer le G5 Sahel.

“C’est une étape majeur pour boucler notre budget. Nous appelons à une forte mobilisation des Etats-Unis notamment. Si le terrorisme n’est pas vaincu dans nos pays, il sera une menace pour le monde entier”, avertit Alpha Barry.

Cinq mois plus tard, même si la première opération a eu lieu début novembre sur le terrain, force est de constater que les fonds nécessaires au fonctionnement de ces troupes régionales ne sont toujours pas réunis.

Avec VOA

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/g5-sahel-le-manque-de-fimancements-fait-defaut-a-la-force-du-g5-sahel/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Éditoriale

Page normale sans titre

Loin de l’hypocrisie intellectuelle, la logique nationale et l’historique, voudraient que le jour de l’indépendance ne soit pas seulement un jour de fête mais aussi de réflexions et de publication de bilan de la persévérance et de l’endurance de cette Nation et des acquis réalisés au profit des citoyens par l’Etat. La fête de l’indépendance, n’est pas seulement l’histoire du pays ; sachant que la nôtre est écrite en fonction de chaque tribu et chaque région et de façon non consensuelle, elle est aussi le présent vécu à chaud et l’avenir dans toutes ses perspectives.

Suite...

l’ESSENTIEL DE POINTS CHAUDS

POINTS CHAUDS TV

..Ecoutez Points Chauds NetRadio





Mauritanie/ Ghazouani: De...

Libye : Le Come-back de ...

Géopolitiques/ Espionnage...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info