A la Une

Covid-19 : Une nouvelle étude affirme qu’une “éradication mondiale du virus est possible

Alors que la pandémie se poursuit, l’idée d’arrêter complètement le monde du SRAS-CoV-2 et de revenir à la vie pré-pandémique semble être un rêve tiré par les cheveux.
Avec des vaccinations inégales et de nouvelles variables dangereuses, l’idée que nous nous débarrasserons un jour du « Covid-19 » ressemble à une idée « stupide ».
Mais une nouvelle analyse de scientifiques néo-zélandais indique que nous ne devons pas encore abandonner et que le virus Corona peut être complètement « éradiqué » de la société.
Dans une méta-analyse d’études antérieures, examinant des comparaisons avec la variole et la polio, l’équipe note que l’éradication peut encore être possible, même si elle n’est pas facile.
Les scientifiques ont comparé les facteurs techniques, sociaux, politiques et économiques pour les trois infections et leurs résultats ont été publiés dans la revue en ligne BMJ Global Health.
Ils ont noté que “l’éradication” est possible grâce à une combinaison de vaccins, de mesures de santé publique et d’un intérêt mondial pour la réalisation de cet objectif.
“Bien que notre analyse soit un effort préliminaire, avec de nombreux composants subjectifs, elle semble placer la possibilité d’éliminer le COVID-19 dans les domaines du possible, notamment en termes de faisabilité technique”, ont-ils écrit dans leur article.
L’éradication a été définie comme : « la réduction permanente à zéro de l’infection mondiale causée par un agent particulier à la suite d’efforts délibérés ».
Bien que le SRAS-CoV-2 dans le monde continue de lutter pour survivre, à petite échelle, certains endroits ont pu éradiquer le virus, même sans vaccination.
Les scientifiques ont expliqué que de grands pays comme la Chine et Hong Kong, et des pays plus petits comme l’Islande et la Nouvelle-Zélande ont pu éliminer temporairement le virus avant la sortie des vaccins, en utilisant le contrôle des frontières, le port de masques, la distanciation physique, les tests et la recherche des contacts.
De plus, nous avons déjà pu éradiquer complètement au moins une maladie humaine auparavant, qui est la variole.
Les humains ont vécu aux côtés de la variole pendant 3 000 ans avant qu’une vaste campagne mondiale de vaccination ne l’éradique en 1980.
En outre, la polio est une autre réussite pour la vaccination et l’éradication (presque), car deux des trois sérotypes de poliovirus ont été éradiqués dans le monde et les cas de poliovirus sauvage ont diminué de 99 % de 1988 à 2018. Alors, pouvons-nous faire le même chose avec COVID-19?
Dans la nouvelle étude, l’équipe a créé un système de notation à trois points pour 17 variables d’élimination, telles que la disponibilité d’un vaccin sûr et efficace, l’âge de l’immunité, l’impact des mesures de santé publique et la gestion efficace des messages de contrôle des infections par le gouvernement.
En examinant ces variables, ils ont constaté que “Covid-19” a obtenu 28 points sur 51, par rapport à la polio, qui en a obtenu 26 sur 51. Cela signifie que pour toutes ces variables, nous ne recherchons pas un score idéal, mais nous besoin de beaucoup d’éléments pour que l’éradication soit considérée comme réalisable.
L’équipe a conclu que “dans cette analyse préliminaire, l’éradication du COVID-19 semble plus faisable que la polio, mais nettement moins que la variole”.
Cela signifie que l’objectif de l’éradication sera beaucoup plus difficile qu’il ne l’était pour la variole, mais ce n’est pas complètement impossible.
L’équipe explique qu’il existe certainement des défis techniques à l’élimination du “Covid-19″ qui ne prennent pas en compte la polio et la variole. Par exemple, la fréquence des vaccins et le développement rapide de variantes virales qui pourraient dépasser les programmes mondiaux de vaccination.
Il y a aussi les coûts élevés de la mise en œuvre des programmes de vaccination et de la modernisation des systèmes de santé, ainsi que les animaux sauvages (ou domestiques) servant de réservoir dans lequel le virus peut évoluer davantage.
Cependant, il y a aussi des avantages à essayer d’éradiquer le COVID-19, même si nous ne pouvons pas y arriver.
L’équipe a écrit : ” L’amélioration des systèmes de santé pour faciliter l’élimination du COVID-19 pourrait également avoir des avantages connexes importants pour le contrôle d’autres maladies (et en fait également l’élimination de la rougeole). Pris ensemble, ces facteurs peuvent signifier qu’une” valeur attendue ” L’analyse peut être estimée en En fin de compte, les avantages l’emportent sur les coûts, même si l’éradication prend de nombreuses années et comporte un risque élevé d’échec.
Les scientifiques pensent que l’immense portée des impacts sanitaires, sociaux et économiques du « Covid-19 » dans la plupart des régions du monde a généré « un intérêt mondial sans précédent pour le contrôle des maladies et des investissements énormes dans la vaccination contre les épidémies ».
Et contrairement à la variole et à la polio, la lutte contre le COVID-19 bénéficie de l’impact supplémentaire des mesures de santé publique, telles que le contrôle des frontières, la distanciation sociale, la recherche des contacts et le port du masque.
« Collectivement, ces facteurs peuvent signifier que l’analyse de la valeur attendue peut éventuellement estimer que les avantages l’emportent sur les coûts, même si l’éradication prend de nombreuses années et présente un risque élevé d’échec », ont-ils poursuivi.
Les scientifiques reconnaissent que leur étude est préliminaire et qu’un travail plus approfondi est nécessaire. Ils ont appelé l’Organisation mondiale de la santé à examiner formellement la faisabilité et l’opportunité d’essayer d’éradiquer le “Covid-19”.

Source : Alerte scientifique

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/covid-19-une-nouvelle-etude-affirme-quune-eradication-mondiale-du-virus-est-possible/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Éditoriale

Page normale sans titre

Loin de l’hypocrisie intellectuelle, la logique nationale et l’historique, voudraient que le jour de l’indépendance ne soit pas seulement un jour de fête mais aussi de réflexions et de publication de bilan de la persévérance et de l’endurance de cette Nation et des acquis réalisés au profit des citoyens par l’Etat. La fête de l’indépendance, n’est pas seulement l’histoire du pays ; sachant que la nôtre est écrite en fonction de chaque tribu et chaque région et de façon non consensuelle, elle est aussi le présent vécu à chaud et l’avenir dans toutes ses perspectives.

Suite...

l’ESSENTIEL DE POINTS CHAUDS

POINTS CHAUDS TV

..Ecoutez Points Chauds NetRadio





Mauritanie/ Ghazouani: De...

Libye : Le Come-back de ...

Géopolitiques/ Espionnage...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info