A la Une

Algérie : Algérie : décès de l’ancien président Ben Saleh

 La présidence algérienne a annoncé ce mercredi dans un communiqué, la mort de l’ancien président algérien Abdel Kader Ben Saleh à l’âge de 80 ans, ajoutant que ses funérailles auront lieu demain jeudi à Alger.

Ben Saleh avait assuré en 2019, pendant 90 jours, la présidence après qu’on ait annoncé officiellement la vacance du pouvoir après la démission du président Bouteflika.

Au terme des 90 jours, le conseil constitutionnel a prolongé l’intérim pour Ben Saleh en attendant l’organisation d’élections présidentielles qui seront remportées par l’actuel président Abdel Mejid Teboune.

Abdel Kader Ben Saleh, né en 1941 dans la région de Tlemcen, rejoindra les rangs de l’armée de libération algérienne depuis le Maroc où il avait suivi une formation pour la pose de mines et le déminage à El Arayech avant de rejoindre une base de l’armée de libération nationale dans une localité de la région de Nador, au Maroc.

Après l’indépendance en 1962 il sera nommé diplomate à l’ambassade d’Algérie au Caire.

Entre 1970 et 1974 il occupera le poste de directeur du centre algérien de l’information et la culture à Beyrouth puis de 1974 à 1977 celui de directeur de publication du quotidien « CHAAB ».

Entre 1977 et 1989 il sera élu député pour la circonscription de Tlemcen, avant de revenir dans la diplomatie pour être nommé ambassadeur d’Algérie en Arabie Saoudite et auprès l’organisation de la conférence islamique.

En 1993 il sera nommé directeur de la communication au ministère des affaires étrangères et porte-parole officiel.

Print Friendly, PDF & Email

URL courte: https://pointschauds.info/fr/algerie-algerie-deces-de-lancien-president-ben-saleh/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers

Éditoriale

Page normale sans titre

C’est finalement avec adresse politique et intelligence que le royaume chérifien a raccompagné les islamistes à la porte. Petite malheureusement. Fin donc d’un conflit politique et idéologique qui couvait depuis de longues années. L’adage dit « après la pluie c’est le beau temps ». Si le proverbe s’applique majestueusement au Makhzen, Malheureusement ça ne s’applique pas aux islamistes du PJD qui, après le beau temps se retrouvent dans la tourmente d’un échec lamentable conséquence d’un vote sanction infligé par les marocains à cette formation politique au profit de partis considérés comme proches du palais royal......

Suite...

l’ESSENTIEL DE POINTS CHAUDS

POINTS CHAUDS TV

..Ecoutez Points Chauds NetRadio





Libye : Le Come-back de ...

Géopolitiques/ Espionnage...

Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info