A la Une

Mauritanie: Crise Coronavirus/ Complexe de la diplomatie mauritanienne

Si la Commission en charge de la crise du coronavirus prend toute la mesure des drames humains qui sont en train de se nouer pour  nos compatriotes forcés à l’exil par le fait qu’on leur refuse  de revenir dans le pays ». on se pose la question de savoir « si le fait que le Ministre en charge des Mauritaniens à l’étranger, qui ne semble se préoccuper  que d’une seule catégorie de cas, les malades évacués, n’est pas carrément sélectif ? Pourquoi donc  les autres cas sont ignorées, passées d’un trait au chapitre pertes et profits ?  à l’occasion d’une brève et laconique apparition à la télévision le ministre ne parle que des évacués qui ne représentent pas la majorité »
Et les autres ? Ceux qui suivent des traitements dans d’autres pays, ceux qui ont achevé leurs soins, ceux qui étaient à l’étranger pour des raisons professionnelles, ceux qui se sont trouvés bloqués en transit sur le chemin de retour, les étudiants privés de campus, et enfin ceux qui étaient à l’étranger pour de multiples autres raisons et qui représentent le plus gros parfois même en regroupement familial.

Questions en somme  toutes pertinentes qui ne trouvent pas malheureusement de réponses convaincante de la part du vis-à-vis de toutes ces catégories de personnes, le ministre des Affaires étrangères. Ce qui est plus grave par rapport à cette situation c’est la décision prise par les autorités mauritaniennes de permettre à Air France  d’organiser  quatre vols depuis Nouakchott vers Paris pour rapatrier leurs ressortissants.

Les autorités mauritaniennes ont autorisé ces vols sous certaines conditions. Qu’aucun passager ou membre d’équipage à bord des avions ne débarque sur le territoire mauritanien, les vols étant donc  à sens unique. C’est-à-dire Nouakchott-Paris.  C’est une erreur  fatale  de négociation qui met de toute évidence  au grand jour des insuffisances et des incompétences de certains de nos responsables. Ceux qui ont décidé d’accorder cette « faveur » à la France, sont   sensés à priori résoudre les  problèmes  de nos citoyens. Mais les voilà qui   mettent les intérêts des français  dans la poche de « devant » et celle de « derrière » pour l’intérêt des citoyens mauritaniens.

La Turquie a fait envoyer un avion médicalisé à destination de Nouakchott  pour apporter des soins appropriés à un citoyen de ce  pays malade du Covid-19 à Nouadhibou. La France a négocié  et obtenu  le feu vert pour faire rapatrier ses ressortissants européens  bloqués en Mauritanie. Les russes sont venus chercher leurs  marins relevés  pour les retourner dans leur pays. Pendant ce temps deux de nos ministres et pas des moindres,  celui du transport et celui des Affaires Etrangères ont  négocié et obtenu l’accord que le vol d’Air France arrive à Nouakchott vide sans aucun mauritanien à bord.

Les deux membres, tous deux membres de la commission nationale en charge du Coronavirus savent parfaitement qu’en France des mauritaniens, malades, hommes d’Affaires,  missionnaires, invités à des conférences ou des rencontres internationales  sont bloqués depuis la fermeture aérienne des frontières.

Pourtant quand les ministres  ceux-là même ou d’autres ont  eu l’idée d’envoyer notre poisson en Algérie, ils ont eu aussi bien vite eu  l’idée de demander que les avions reviennent pleins de dattes.

Ou bien c’est parce que le donnant-donnant avec la France n’a pas de but lucratif comme celui décidé avec l’Algérie ?

Colonialisme sous une forme diplomatique maladroite ? Complexe de la diplomatie mauritanienne vis-à-vis de celle de la France ? Ou tout à la fois ? La diplomatie mauritanienne bat de l’aile. Elle est malade et elle passe d’un échec lamentable à un autre. Que diront tous ces mauritaniens qui sont coincés en France s’ils apprenaient que le vol d’Air France est taillé sur mesure du souhait de la France ? Que l’avion est réservé uniquement aux français ? Que les autorités mauritaniennes ont exigé que ces vols  passagers  partent dans un sens unique celui de Nouakchott-Paris ?

La Mauritanie a essayé de recycler sa diplomatie. Mais je crois qu’elle a des difficultés à en tirer profit rentable. Le Ministère des Affaires étrangères et des étrangers de l’extérieur  ne veut plus des citoyens, malades guéris après leur évacuation  sanitaire officielle,  des hommes d’affaires qui étaient en mission, des  fonctionnaires  mauritaniens nationaux et internationaux bloqués dans des pays étrangers ?

Et comment  se fait-il qu’après tout les responsables mauritaniens n’ont pas eu l’idée de  s’ inspirer  de l’amour des dirigeants de la  Turquie, de la France et de la Russie  pour leurs concitoyens ce qui les ont poussés à résoudre leurs problèmes par des négociations diplomatiques qui semblent elles aussi  n’avoir qu’un « sens unique »  ?

Il serait bien sage  même très  sage que le chef de l’Etat renvoie le vol de la honte à son expéditeur.  Son expéditeur contre lequel le président Macky Sall s’est montré très remonté par ce que son collègue Macron  a décidé d’effectuer des vols sur Dakar sans consulter  le Président Sénégalais le mettant devant un fait accompli. Si ce n’est pas de la dictature coloniale ça lui ressemble.

MN

Partager une information c'est comme donner la vie

URL courte: https://pointschauds.info/fr/2020/05/22/mauritanie-crise-coronavirus-complexe-de-la-diplomatie-mauritanienne/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers





Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

Urgent-Libye: Des révélat...

Le MAEP, piqué par le vir...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info