Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Nouadhibou: Ouverture du procès du violeur d'Hillary

0

violeC’est aujourd’hui que s’ouvre le procès d’un jeune mauritanien, A.O.Z, présumé coupable du viol en 2006 à Nouadhibou d’une américaine, apprend-on dans notre capitale économique.

Ironie du sort, le jeune présumé coupable qui avait bénéficié de la complicité d’un autre jeune mauritanien M.S.O.B dans le viol de la femme américaine (Hillary) qui séjournait avec son mari dans un hôtel de la place, a été récemment appréhendé à l’ambassade américaine où il postulait pour une visa américain.
Au cours de ce crime, les deux assaillants auraient utilisé une arme à feu pour tenir en respect le mari obligé d’assister à la scène de viol. La tragédie avait pris une grande tournure avec le déplacement à Nouadhibou de hauts responsables de l’ambassade américaine et du Général Mohamed Ould Ghazwani pour retrouver les criminels repartis après leur acte avec 5.000 Usd que détenait le couple dans sa chambre.
La police de Al Jadida N° n’eut pas trop de mal à mettre la main sur les deux individus qui n’avaient pas encore dépensé leur butin. Ils reconnurent les faits et furent jetés en prison en attendant leur procès.
Ils bénéficièrent, 5 mois plus tard, d’une liberté provisoire sur intervention de l’officier supérieur en question, rapportent certaines sources. Mais l’ambassade américaine, informée, a protesté contre cette libération; de même d’ailleurs que la famille de la victime qui s’est déplacée jusqu’en Mauritanie. M.S.O.B a ainsi pu être ramené en taule alors que A.o.z, s’était évadé, non sans se rendre coupable d’un autre viol sur la personne d’une suissesse à Boghé.
Le bruit courait qu’il avait quitté la Mauritanie pour se réfugier dans un pays ouest-africain où il résidera 7 ans avant de revenir en Mauritanie via la frontière malienne. Après donc son retour et malgré un mandat international lancé contre lui, A.O.Z parvint à obtenir son enrôlement sous sa véritable identité.
Dans une naiveté déconcertante, il se rendit à l’ambassade américaine pour solliciter un visa de viste aux Usa. C’est là qu’il sera identifié et arrêté par des membres du renseignement mauritanien alerté par les services consulaires de l’ambassade américaine.

Mauriweb (Mauritanie)

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print