Urgent:F’deirik/ Arrestation de dizaines de sauniers

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

arrestationSur la gestion de la sebkha d’Idjil, la tension monte d’un cran. Alors qu’une profonde mésentente a surgi entre les héritiers de feu Mohamed Salem Ould Boulle,  qui gérait  la saline d’Idjil, la gendarmerie de F’deirik a procédé, ce dimanche 19 octobre, à l’interpellation  d’une trentaine de sauniers qui s’étaient rendus à leur lieu de travail, rapporte une source à mauriweb

.La source indique que l’accès à la saline a été refusé à  ces exploitants par des éléments de la Brigade de Gendarmerie de F’derick, leur signifiant, dans un premier temps que l’ordre venait du ministère de l’Intérieur, puis de  l’Administration locale. « On nous a demandé de quitter les lieux si nous ne sommes pas enregistré sur la liste des travailleurs qui acceptent la gestion de la saline par Mohamed Cheikh ould Mohamed Salem ould Boulle, fils cadet  de la famille. A la suite de  notre  protestation auprès de la justice contre la désignation de ce dernier comme gérant de la saline, nous avions obtenu un sursis sur la gestion de la sebkha en attendant l’élection du gérant par l’Assemblée générale des exploitants, sans pour autant bloquer l’exploitation. A notre grande surprise, Cheikh ould Boulle publie un avis pour annoncer le recrutement des travailleurs de la saline le samedi 18 octobre. Nous dénonçons une politique de deux poids, deux mesures, au moment où, les éléments de la gendarmerie nous interpellaient, les travailleurs de l’autre partie étaient sur les lieux, sans être inquiétés », affirme un saunier.

A Souligner que parmi les personnes arrêtées figure quatre membres d’Ehl Choumad, propriétaires traditionnels de la sebkha d’Idjil.

Des voix se sont élevées pour dénoncer l’absence du député de F’Deirik El Wenan ould Bobih,  qui, n’a ni de près ni de loin intercédé pour apaiser un conflit socio-politico-économique latent. D’autant plus que les premiers concernés sont des fils de feu Mohamed Salem ould Boulla, qui avait joué un rôle déterminant dans son élection au perchoir de l’Assemblée nationale,  quand il a été mis au ballotage par le candidat des jeunes qui aspiraient à une alternance générationnelle dans la vieille ville.

mauriweb

Actualités connexes