Urgent:Crash d’un avion d’Air Algérie au Mali

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

air-algerieLe vol AH5017 de la compagnie Air Algérie, disparu dans la nuit du mercredi à jeudi alors qu’il faisait route vers Alger, a été victime d’un crash. Il transportait au moins 116 personnes. Retour sur une journée tragique.

   De quel avion s’agit-il ?

L’appareil en question est un McDonnell Douglas MD-83 (DC-9-83) affrété début juillet par Air Algérie auprès de la compagnie espagnole Swiftair pour la saison estivale. Il avait été examiné en France par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) “il y a deux ou trois jours”, et était “en bon état”, selon son directeur général Patrick Gandil.

    BREAKING Flight #AH5017 was operated by a McDonnell Douglas MD-83 which was 18 years old. pic.twitter.com/VqtOxpM9u0

Selon le site internet du quotidien sportif “Marca”, ce même avion nuit aurait été loué au club du Real Madrid entre 2007 et 2008. L’histoire du McDonnell Douglas MD-83 (DC-9-83) ne s’arrêterait pas là. En 2007, alors qu’il était déjà loué par le Real Madrid, l’appareil aurait servi au transport de troupes de l’Union africaine au Soudan, rapportait, le quotidien espagnol AS dans un article paru en septembre 2008.

Photo à l’appui, AS affirmait à l’époque que des soldats gambiens et sénégalais de la mission de l’UA au Soudan (l’Amis) avaient été transportés dans cet appareil en décembre 2007.

   Dans quelle zone l’avion a-t-il disparu ?

“Les services de navigation aérienne ont perdu le contact avec un avion d’Air Algérie (…) à 1 heure 55 minutes GMT, soit 50 minutes après le décollage”, a annoncé la compagnie, citée par l’agence APS. Le trajet du vol AH 5017 était censé durer quatre heures avec pour destination Alger. La compagnie a précisé avoir mis en place un plan d’urgence.

 “Le contact avait été perdu avec l’équipage dans l’espace aérien malien”, près de la frontière algérienne, a ajouté une source au sein de la compagnie. “L’avion n’était pas loin de la frontière algérienne quand on a demandé à l’équipage de se dérouter à cause d’une mauvaise visibilité et pour éviter un risque de collision avec un autre avion assurant la liaison Alger-Bamako”, a-t-elle ajouté.

“Le signal a été perdu après le changement de cap”, a-t-elle insisté.

   Connaît-on le lieu du crash ?

On ne connaît toujours pas le lieu exact du crash de l’avion d’Air Algérie. Deux mirages français, partis de Niamey, sont actuellement à la recherche de l’appareil. On a un temps évoqué le Niger comme lieu du crash, ce qu’a démenti Niamey.

Les zones de recherches se concentraient dans une vaste zone du territoire malien autour de la région de Gao.

RFI a affirmé en début de soirée que l’appareil aurait été localisé au nord de la localité d’Aguelhoc, dans la région de Kidal, au Mali. Tôt ce matin, des habitants de la zone ont dit avoir entendu de fortes explosions et ont alerté des forces militaires présentes dans le nord du pays, rapporte RFI.

   Quelles sont les causes du crash ?

Le ministre des transports burkinabé a indiqué que le pilote de l’appareil avait demandé à modifier sa route en raison d’une tempête. Selon La Chaîne météo, le vol AH 5017 a en effet traversé une zone où de nombreux orages éclataient “avec des rafales de vent puissantes et une activité électrique importante”.

 Michel Polacco, spécialiste aéronautique de la radio française France Info, s’est montré plus sceptique. “Je ne suis pas sûr que l’on puisse mettre l’aspect météorologique en cause. J’ai regardé les conditions météo. Le front intertropical était bien au Sud de la route de cet avion. Il y avait des nuages d’orages dans la région mais pas d’une importance considérable.”

   Qui était à bord ?

Un communiqué de la compagnie Air Algérie a fait état de 119 passagers dont 7 membres d’équipage. François Hollande a lui mentionné un chiffre de 118 personnes. D’autres sources parlent de 116 passagers. Air Algérie a rendu public une première liste provisoire des passagers du vol. À bord de l’appareil, il y avait 7 Algériens, 51 Français, un Malien, 26 Burkinabè, un Belge, 2 Luxembourgeois, 5 Canadiens, un Camerounais, 4 Allemands, un Nigérian, 8 Libanais, un Égyptien, un Ukrainien, un Suisse. Les sept membres d’équipage sont de nationalité espagnole.

 La présence de la nièce de Fidel Castro, Mariela Castro, a été évoquée avant d’être démentie par les autorités cubaines.

 Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Algérie – Burkina | Air Algérie : cinq questions sur le crash du vol AH5017 | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique

afp

Actualités connexes