Urgent ! La police charge, sans sommation, les marcheurs. / Un blessé grave

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

gaz_lacry_2La police charge, sans sommation, les marcheurs. Plusieurs blessés dont le nombre n’a pas encore été déterminé sont déplorés. Pourtant, les autorités avaient autorisé les marcheurs à poursuivre leur marche jusqu’au carrefour de Madrid.

Une fois arrivés sur les lieux, les Marcheurs et la foule qui était venue les accueillir ont été surpris par la police leur jeter des grenades sans aucune sommation, dispersant une foule qui était restée sur place depuis l’aube, observant un calme et une sérenité salués par tous.

La réponse brutale du pouvoir à une marche pacifique dont les organisateurs ont traversé plus de 300 km à pieds pour faire entendre des révendications pacifiques, en dit long sur la nature du régime qui dévoile au grand jour sa véritable orientation à connotation discriminatoire.

Des blessés gisent partout par terre sans secours. Les forces de l’ordre s’abstiennent à venir en aide aux personnes blessées suite à l’inhalation de gaz lacrymogènes ou de projectiles.

Un journaliste de la chaîne Sahel TV aurait étét grièvement blessé lors de sa couverture de l’arrivée de la marche du 25 avril, violemment dispersée par la police après son arrivée au Carrefour BMD.

TempsFort

Actualités connexes