Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Un responsable du PNUE attire l'attention sur les risques d'inondation de la capitale de la Mauritanie

0

TsunamiNouakchott, Mauritanie (PANA) – La plus grande partie de Nouakchott, la capitale de la Mauritanie, est exposée aux risques d’inondation, a déclaré jeudi le directeur exécutif adjoint du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), Ibrahima Thiaw.

La ville, peuplée de prés d’un million d’habitants, est construite en dessous du niveau de la mer, dans des zones submersibles,

S’exprimant au cours d’une conférence de presse à l’issue d’une visite de 3 jours en Mauritanie, il a expliqué ce phénomène par plusieurs facteurs dont l’absence d’assainissement et d’un système d’évacuation des eaux usées.

“Nous devons veiller scrupuleusement à ne pas arriver au point d’inflexion. Le coût de la submersion d’une partie de Nouakchott reviendrait à 7,5 milliards de dollars américains, alors que le coût des aménagements nécessaires à l’assainissement ne dépasserait pas quelques dizaines de millions de dollars. Des solutions existent, il faut engager une large réflexion dans cette perspective», a dit M. Thiaw.

Pour faire face à cette situation, il préconise, entre autres, une bonne planification côtière, saluant le fait que le gouvernement mauritanien ait adopté un plan d’aménagement de la côte au cours des dernières années.

En 2013, Nouakchott a enregistré les plus graves inondations de son histoire, rappelle-t-on.

 

Mauriweb

 

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print