Un palace pour deux

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

chaise_vide_de_bureau_123A voir le climat qui prévaut au sein du parti, il y’a de quoi s’en vouer à tous les saints pour que cela ne finisse pas par tourner à la vinaigrette, une guerre des chefs ou une guerre du Chef, cela dépend de l’angle où l’on se situe par rapport ce dilemme qui n’est pas des moindres.

Ceux que les détracteurs, taxent de « diviser pour mieux régner » finissent-ils par adopter le contraire de la formule si magique des gagneurs (winners)  pour enfin adopter « se diviser pour moins régner » des perdants (loosers).

Les règles de la démocratie voudraient que quand deux candidats du même camp prétendent au même fauteuil, aussi convoité qu’il soit, ils  se devraient alors d’aller  chercher le verdict  autour du consensus au sein du parti , pour que le démocratiquement plus apte parle au nom du parti y compris du démocratiquement moins apte , on a vu certaines démocratie , la situation peut conduire  jusqu’à l’organisation de  primaires pour que les secondes ou mieux les finales se passent dans les règles de l’art et de fair-play , ne serait-ce qu’en interne, loin des indiscrétions, le linge sale se lave en famille .

Mais aller jusqu’à proposer deux prétendants du même camp un fauteuil convoité par une trentaine d’autres adversaires supplémentaires. Ne serait-il pas aussi risquer de mettre ses œufs dans deux paniers. Mais il faut relativiser diront certains, deux poids lourds s’inscrivent dans la liste du  boycott, pour la trentaine qui a choisi de rester quelque soit gamma, contre vents et marrées est assez balkanisée pour faire face aux maître de cérémonies, mais gare aux barbus.  

Si un toubib préoccupé par des patients , s’affairant à leur donner miraculeusement des solutions dans ce contexte où la santé devient au jour le jour, une plus que précieuse pierre , cette aussi noble cause,  pourquoi donc, ne voudrait-on pas, sans ambages, l’inscrire dans le compte du devoir citoyen accompli , par conséquent républicain au lieu de s’attarder sur une liste d’absence de quelques meetings organisés par ci et par là à la sauvette  par une minorité du parti ,dont l’ordre du jour ne serait qu’un simple rassemblement des troupes d’usage.

 

    Makhou

©Points Chauds      

Actualités connexes