Un gendarme tunisien décapité par des hommes armés

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

gendarmerie_10353992Un gendarme et un militaire tunisiens ont été tués, dimanche et lundi, dans deux affaires distinctes mais qui sont toutes deux liées à l’essor du terrorisme dans ce pays, selon le gouvernement tunisien.

Un gendarme tunisien qui n’était pas en service a été enlevé et décapité, dimanche 30 novembre dans la soirée, dans la région du Kef (nord-ouest) par des hommes armés qualifiés de “terroristes” par le ministère de l’Intérieur, cité par des radios.

L’agent voyageait en voiture avec son frère lorsque leur véhicule a été immobilisé par des “terroristes” qui cherchaient à voler les deux passagers. Les assaillants ont alors découvert que la victime était un agent des forces de l’ordre et l’ont enlevé et tué, selon le porte-parole du ministère, cité par les radios Mosaïque et Express-FM. Le frère du gendarme est sain et sauf.

Les autorités ont lancé une opération de “ratissage” dans cette région montagneuse non loin de la frontière algérienne.

Un militaire également tué dans une explosion

Plus au sud, toujours le long de la frontière, un militaire a été tué, lundi 1er décembre, dans l’explosion d’une mine au cours d’une autre opération, a indiqué à l’AFP le porte-parole du ministère de la Défense.

Présidentielle tunisienne : Essebsi en tête du premier tour devant Marzouki

“Aujourd’hui des hommes d’un groupe terroriste ont été traqué au mont Sammama, près de Kasserine. Il y a eu des opérations de l’aviation et de forces commandos lors d’un assaut terrestre. Un militaire, à bord d’un véhicule Hummer, a été tué dans l’explosion d’une mine”, a précisé Belhassan Oueslati.

La Tunisie fait face à l’essor d’une mouvance jihadiste armée depuis la révolution de janvier 2011. Les forces traquent depuis deux ans un groupe armé à la frontière entre la Tunisie et l’Algérie, par ailleurs une zone de trafics, notamment de contrebande d’essence et de produits alimentaires.

Avec AFP

Actualités connexes