Un détenu meurt électrocuté à la prison centrale de Nouakchott

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

electrocutéLe prévenu, en garde-à-vue, à la prison centrale de Nouakchott, Hadrami Ould Abeid, est subitement décédé samedi 3 septembre dernier, dans sa cellule, à la suite d’un choc électrique survenu, tard la nuit. Le détenu a été déféré récemment à la prison, à la suite de son accusation de coups et blessures volontaires. Il devait comparaitre, mais le destin a été plus rapide. Sa dépouille a été remise aux siens.  Le choc électrique est survenu, à la suite d’un frôlement involontaire du prévenu d’un câble haute tension, indique-t-on.

Le Procureur de la République et le médecin légiste ainsi que des membres de la famille du défunt ont constaté la dépouille au lieu du drame.

atlasinfo.info

Actualités connexes