Tensions diplomatiques : Le pétrole et le gaz explosent la Mauritanie et le Sénégal

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

 Si ce n’est pas le cas, visiblement, en Arabie et dans des pays producteurs occidentaux, le pétrole apparaît comme une malédiction pour les pays africains, on le découvre. C’est ce que le commun des mortels Mauritaniens et Sénégalais craignent.

Car le pétrole et le gaz découverts dans la région sénégalaise de Saint-Louis sont revendiqués par le Président Mauritanien, Abdel Aziz. Il prétend que cette zone est bien située dans les limites de son pays.

Une prétention qui irrite et préoccupe le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, qui cherche à savoir comment il pourra convaincre son homologue et voisin du nord, que Saint-Louis, ancienne capitale de l’ex Afrique occidentale française, relève bien du territoire de son pays.

Macky Sall jouerait pour l’instant la carte de la sourde oreille. Etant entendu que son voisin du Sud, la Gambie, constitue pour l’heure son souci majeur.

Le président sortant de ce pays, Yahya Jammeh, ne veut pas quitter le pouvoir, en dépit d’avoir publiquement reconnu sa défaite devant son adversaire Adama Barrow.

Il faut rappeler que le pétrole et le gaz font l’objet d’une vive polémique entre le camp du président Macky Sall et l’opposition sénégalaise. Le frère du Président Sall, Aliou, aurait spéculé et bazardé des fonds générés par la découverte de ces deux ressources naturelles.

Et le conflit qui est né entre le Sénégal et la Mauritanie n’arrange pas les choses. Un différend qui risque bien d’atterrir

Actualités connexes