Tawassoul demande de porter plainte contre le porte-parole du gouvernement

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

 Le Parti Rassemblement National pour la Réforme et le Développement (Tawassoul), a demandé, dans une déclaration rendue publique, de porter plainte contre le porte parole du gouvernement pour : « Incitation et son insistance à violer la Constitution».

Le communiqué rapporte : «Après que le président de l’État ait confirmé à plusieurs reprises, dont la plus récente, son interview avec France24 au début du mois en cours, de respecter la Constitution et ne pas briguer un troisième mandat, le porte-parole officiel de son gouvernement réitère, lors de sa tribune hebdomadaire de jeudi, l’appel explicite et continuel de violation de la constitution et de soulèvement des doutes quant à l’engagement du chef de l’État à respecter les exigences des articles verrouillés de la Constitution,qui obligent le président à quitter le pouvoir en 2019.

Ce porte parole qui qualifie les demandeurs du respect ce droit constitutionnel de “Rêveurs de jour”. Nous, au sein du Parti Rassemblement National pour la Réforme et le Développement, après que le ministre ait répété cette déclaration à travers la même plate-forme:

1- Nous appelons à assurer le respect de la Constitution, document de base de la loi dans n’importe quel pays, demandons sa protection et refusons sa banalisation.

2- Nous demandons aux autorités judiciaires d’engager une procédure contre l’acte d’incitation à violer la Constitution, agité avec insistance par le ministre porte parole du gouvernement et tous ceux qui appellent ouvertement à violer la constitution et les lois, à l’exemple de ce qui a été fait par l’institution judiciaire sœur du Niger lors d’ un incident similaire où était impliquée une personne de moindre rang que notre ministre.

3- Nous demandons que le chef de l’Etat intervienne, en vertu de ses responsabilités et obligations, pour protéger la constitution et sanctionner ceux qui tentent de la violer ,afin de ne pas laisser comprendre que la répétition des s appels du porte-parole du gouvernement sont des instructions officielles.

4- Nous convions l’opposition démocratique et toutes les forces qui aspirent au changement dans le pays, d’unir leurs rangs afin d’ assurer le changement démocratique, par voie de transmission pacifique du pouvoir et de se dresser avec fermeté face à toute tentative de violer la Constitution ou complot contre elle.»

Adrar Info

Source : http://meyadin.net/node/12729

Actualités connexes