SOUDAN: un homme abat deux gardes du palais présidentiel à Khartoum

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

soudanDes gardes à l’entrée du palais présidentiel à Khaartoum, en 2010. Des gardes à l’entrée du palais présidentiel à Khaartoum, en 2010. Deux gardes soudanais ont été tués samedi à Khartoum par un homme qui essayait de pénétrer dans le palais présidentiel et qui a ensuite été abattu, a indiqué à l’AFP le porte-parole de la présidence.

Le porte-parole de l’armée, M. Al-Sawarmy Khaled Saad, a affirmé pour sa part que l’homme était un malade mental. L’assaillant a refusé de s’arrêter à la porte occidentale du palais, a volé un pistolet à l’un des gardes puis l’a tué ainsi que son collègue avant d’être abattu, a déclaré le porte-parole de la présidence, Emad  Sidahmed.

Le président Omar el-Béchir et ses ministres ne se trouvaient pas dans le palais au moment de l’attaque, a-t-il souligné. Le colonel Al-Sawarmy Khaled Saad a indiqué que l’assaillant, décrit comme “fou”, est arrivé à la porte armé d’une épée avec laquelle il a frappé un garde.

L’homme a ensuite “pris l’arme du garde, lui a tiré dessus et a tué l’autre” avant que d’autres soldats n’ouvrent le feu sur lui et l’abattent, a-t-il ajouté.

Le colonel a identifié l’assaillant comme Salah Kafi Quwa, un homme originaire de la ville de Kadougli, dans l’Etat du Kordofan-Sud, où des rebelles combattent les forces gouvernementales.

La situation à l’extérieur du palais était calme samedi après-midi après l’incident, selon un correspondant de l’AFP.

Actualités connexes