SOMMET DE BRAZZAVILLE SUR LA LIBYE : L’optimisme des participants.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Toutes les parties invitées à la IIème réunion du comité de haut niveau de l’Union Africaine sont presque présentes à Brazzaville, à l’exception du chef de l’État Mauritanien, qui a confirmé sa participation et qui arriverait dans la capitale congolaise en fin de matinée de ce vendredi 27 janvier 2017, jour de la tenue dudit sommet, prévu en début d’après midi, conformément au programme officiel. Ceux qui ont déjà fait le déplacement espèrent que les assises de Brazzaville déboucheraient sur une solution pacifique.

A cette réunion de Brazzaville, le Tchad et le Niger sont représentés au plus haut niveau, alors que le Soudan et la Libye sont respectivement représentés par le premier vice-président et le premier ministre. Le président Mauritanien est attendu à Brazzaville avant l’ouverture des travaux.

Deux chefs d’Etat sont arrivés à Brazzaville, ce jeudi 26 janvier en fin d’après-midi pour prendre part aux assises du comité de Haut niveau sur la Libye. Le premier a foulé le sol congolais est le président en exercice de l’Union Africaine, Idriss Deby Itno accompagné de son épouse. Le chef de l’Etat tchadien a précisé à la presse que Brazzaville était le point de départ dans la résolution de la crise libyenne» avant de préciser que «l’Union Africaine a la capacité d’apporter une solution pacifique à la crise Libyenne, mais pas une solution brutale.»

Le second chef de l’Etat reçu à Brazzaville par le président Denis Sassou-N’Guesso est le chef de l’Etat Mauritanien, Mamadou Issoufou, accompagné de son, épouse. Tout en rappelant le dernier sommet de l’Union Africaine qui a mis en place le comité de Haut niveau de l’Union Africaine sur la Libye, le président Nigérien se dit satisfait du choix porté sur Denis Sassou-N’Guesso pour présider aux destinées de ce comité. Mettant en relief l’expérience de Denis Sassou-N’Guesso, qu’il a appelé «Doyen», le président nigérien pense que la solution sur la crise libyenne sera trouvée à Brazzaville.

L’arrivée des deux chefs d’Etat a été précédée par celles du vice premier ministre du soudan, Bakry Hassan Saleh et du premier ministre libyen, Fayez El Sarraj, reçus tous par le premier ministre congolais, Clément Mouamba.

Selon une source de la présidence de la République du Congo, le président de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Azize, arrivera à Brazzaville avant l’ouverture des travaux.

Le programme officiel prévoit, des allocutions à l’ouverture des travaux. Il s’agit celles du commissaire en charge de la paix et de la sécurité de la commission de l’Union Africaine, Ismail Chergul, représentant la présidente de la commission de l’Union Africaine; du président de la République du Tchad, président en exercice de l’Union Africaine, Idriss Deby Itno, et le discours d’ouverture du président Denis Sassou-N’Guesso, président du comité de haut niveau de l’Union Africaine.

A noter que, avant la clôture de la cérémonie, il est prévu des travaux à huis clos.

Actualités connexes