Sénégal: le procureur réclame 7 ans de prison pour Karim Wade

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Ce réquisitoire du parquet spécial a été prononcé après 7 mois d’audience, l’audition de plus de 40 wade karimtémoins et les plaidoiries des avocats de l’Etat qui se sont achevées ce mardi. Le fils de l’ancien président est poursuivi pour enrichissement illicite et corruption. A cette peine d’emprisonnement s’ajoutent d’autres demandes du procureur.

Sept ans d’emprisonnement, 250 milliards de FCFA d’amende, la confiscation de ses biens, ainsi que la privation de ses droits civiques. C’est ce qu’a requis le parquet spécial de la cour de répression de l’enrichissement illicite à l’encontre de Karim Wade.

« Il est impossible que le fils de l’ancien président échappe aux liens de la détention. Car en termes de preuves, nous avons l’embarras du choix », le substitut du procureur Antoine Diome, qui n’a eu de cesse toute l’après-midi de détailler scrupuleusement « les mécanismes bien huilés qui ont permis l’enrichissement illicite de Karim Wade et de ses neuf présumés complices ».

La demande n’en n’est pas moins ferme pour les coaccusés du fils de l’ancien président : six ans d’emprisonnement pour Bibo Bourgi et Mamadou Pouye, dix ans pour les quatre prévenus en fuite. Le parquet demande également 250 milliards de FCFA d’amende pour presque chaque coaccusé.

Après le réquisitoire, place aux plaidoiries de la défense ce mercredi. Seuls quelques avocats prendront la parole, car les autres boycottent toujours l’audience. Mais il est possible que certains coaccusés s’expriment en l’absence de leurs avocats pour tenter une dernière fois de se défendre. Après les dernières plaidoiries, la cour devrait mettre l’affaire en délibéré avant de prononcer son verdict.

Actualités connexes