“Scandale du port de Nouakchott” : de nouveaux documents démentent les propos du ministre des Finances

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Les propos du ministre mauritanien de l’économie et des Finances, Mokhtar Ould Djay, concernant la convention de partenariat relatif au port de Nouakchott, trop controversée, n’a pas convaincu le camp qui a allumé, il y’a une semaine ou plus, le feu de cette affaire.

De nouveaux documents dont copies sont obtenues par « anbaa.info », prouvent que le projet d’accord qui comprend un quai à conteneurs et un dépôt de carburant dans le port autonome de Nouakchott, a été introduit et ratifié à une vitesse jamais connue, auparavant en Mauritanie. Voire, ratifié le même jour – selon les documents divulgués.

La Commission nationale de contrôle des transactions publiques a été convoquée et a ratifié en quelques heures, le projet d’accord, le jour même où elle l’a reçu ..!

Les sources du document, ridiculisent les propos de défense utilisés par le ministre des Finances, les jugeant, preuves à l’appui, contradictoires, même avec les documents enregistrés auprès du secrétariat de son propre ministère.

La vitesse de signature d’un projet d’accord d’une valeur de trois cent quatre vingt dix millions (390 millions) de dollars, en moins de quatre heures de sa soumission, ne peut signifier que des instructions émanant d’autorités supérieures ont été ordonnées aux signataires.

Actualités connexes