Sahara Occidental :Le Polisario bombarde des sites et des secteurs au Sahara Occidental et le Maroc annonce la fin de la berme

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Les forces du Polisario ont lancé des “attaques intenses” contre le mur marocain qui divise le Sahara occidental sur une longueur de 2700 km, a annoncé le “ministère de la Défense” sahraoui.

Dans un communiqué publié jeudi soir, le Polisario a évoqué des “opérations de bombardement” qui ont visé les secteurs d’Al Farisiyah, Amghala, Hawza et Umm-Dreiga dans le centre.

Elle a ajouté que ces attaques “ont causé de gros dégâts matériels” au Maroc, sans donner de détails.

Ces informations ne peuvent pas être vérifiées indépendamment.

Le Maroc a entrepris des travaux de construction d’une berme en terre dans la zone tampon de Guerguerat, à l’extrême sud du Sahara occidental, sur la seule route menant à la Mauritanie.

Le Premier ministre marocain Saad Eddin El Othmani a annoncé que le royaume avait terminé l’extension d’un mur de sable jusqu’à la frontière avec la Mauritanie, expliquant que le but de ce mur était “la sécurité ultime du trafic civil et du commerce le long de la route de Guerguerat”.

La Mauritanie avait déclaré hier que  la zone frontalière de Gargaratte comme étant une zone militaire fermée, à partir de laquelle il est strictement interdit aux civils d’entrer ou de sortir sauf par le passage de la frontière 55.

Cette annonce a été faite hier après la visite effectué par le directeur de la sécurité mauritanien, le général Mesgharou Ould Sidi, au poste frontalier de Gargaratt,
L’armée mauritanienne a déployé ses unités le long de la frontière adjacente au passage

Après trente ans de cessez-le-feu, le Front Polisario a déclaré vendredi un “état de guerre” en réponse à une opération militaire marocaine à Guerguerat visant à reprendre la circulation après avoir été interrompue par des éléments du Front réclamant l’indépendance du Sahara occidental.

Le Polisario a estimé que l’opération marocaine avait mis fin au cessez-le-feu signé en 1991 sous les auspices des Nations Unies après 15 ans de combats.

Actualités connexes