Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Réseau des Femmes Parlementaires : Il nous faut une classification pour identifier et évaluer la femme mauritanienne

0

Découverte : Si les femmes occupent une place de choix à un certain niveau, ou aux centres de décisions, sur le plan politique et autres. Elles ne sont pas toutes au même pied d’égalité, dans le sens du respect de la dignité humaine, dans le sens d’œuvrer dans un climat de justice et de partage.

Cela, nous exige désormais et nous pousse à faire, une classification plus visible qu’avant qui nous permet d’identifier toutes les femmes mauritaniennes notamment, celles qui se réclament d’être, femmes de haut niveau, honnêtes, sincères et crédibles dans leurs actions.

Mais, en les identifiant sur des pistes professionnelles, on se rendra compte qu’il est difficile d’être à la hauteur de Mme la sénatrice Yaye Ndaw Coulibaly… Sounouyaye à tous.

Elle est foncièrement religieuse, (maman intelligente), intellectuelle, juste, femme de haut niveau et crédible face aux yeux du journaliste. C’est bien cette parlementaire au Sénat de Mauritanie du parti Tewassoul et membre du Réseau des Femmes Parlementaires de Mauritanie. Cette découverte a été faite, en marge de la caravane de ce réseau, récemment à l’intérieur du pays. Cette parlementaire est une femme d’exemple à retenir.

Toutes ses actions se tournent autour de la religion, Islam et les recommandations d’Allah. C’est aussi, une “Arriffa – Billah”. Elle disait en aout 2006 : « Il faudra bien qu’on tienne avec force, à l’islam qui nous unit et qui peut résoudre tous nos problèmes». Aujourd’hui février 2017, on la découvre dans une campagne de sensibilisation avec le Réseau des Femmes Parlementaires de Mauritanie. Elle confirme sa sincérité face aux autorités régionales.

Au cours, de cette campagne, Mme la sénatrice, Yaye Ndaw Coulibaly s’exprimait avec sincérité, avec un engagement ferme pour orienter la femme mauritanienne et celle qui vit dans des localités les plus reculées du pays vers ses droits, tout en respectant les principes et la culture de la femme musulmane. Convaincue et reconnaît que l’islam est la religion de l’Etat et du peuple en Mauritanie, cette intelligente femme respecte, chacun dans son point de vue et en toute liberté, sans aucune pression sur ses épaules.

Issue de la formation politique de : “Le Rassemblement National Pour la Reforme et le Développement” Tewassoul, Mme la sénatrice est toujours partante pour un bon travail d’équipe et de qualité pour faire réussir d’ambitieux projets en Mauritanie visant à améliorer les conditions de vie des franges de la société les plus nécessiteuses. Mme Yaye Ndaw Coulibaly ne s’accroche pas au “EL Hayatt-Dounya”. Elle se réfère à Dieu et à l’Islam.

Aussi, et visiblement, Mme Yaye Ndaw Coulibaly n’a comme conviction que : « Si nous voulons hisser la Mauritanie à la place qui lui sied dans le concert des nations. Vous conviendrez avec nous qu’il est inadmissible qu’aujourd’hui encore, en Mauritanie, des compatriotes aient des difficultés à subvenir à leurs besoins élémentaires : manger, se soigner, se loger, éduquer ses enfants, … » Exprime-t-elle dans un entretien.

A noter enfin, qu’avec un bon staff, avec un groupe des femmes de haut niveau intellectuelles, crédibles, sincères et honnêtes, Mme Yaye Ndaw Coulibaly saura mieux faire, contrairement à ce qu’on vient de constater dans la campagne de sensibilisation du Réseau des Femmes Parlementaires de Mauritanie à l’intérieur du pays. Elle veillera sans nul doute aux droits des autres, à leur respect et à leur protection, à la sauvegarde et au renforcement de l’unité nationale, sans oublier les acquis de la démocratie en Mauritanie, l’un de ses combats de longue haleine.

@ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info Tél : 00 222 41 83 33 92 moudiaye8@gmail.com Nouakchott – Mauritanie

TV Presse

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print