REFERENDUM : Mauritanie, terre de bataille électorale

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

referendumPartagé entre le OUI et le NON, la communauté sénégalaise de Mauritanie a reçu les assurances de l’Ambassadeur Mamadou Tall d’un vote transparent et démocratique.

L’Ambassadeur du Sénégal en Mauritanie, Mamadou Tall, a invité ses compatriotes à   voter massivement au référendum du 20 mars 2016. Cette invite a été faite au cours d’une rencontre qui a réuni mardi dernier les responsables d’associations de ressortissants sénégalais, la commission administrative et la délégation extérieure de la Commission électorale nationale autonome (DECENA). En prévision du référendum, l’ambassadeur du Sénégal en Mauritanie a déjà   pris des dispositions pour le bon déroulement du scrutin. Le matériel électoral est en place depuis le 13 mars dernier, a-t-il révélé. La commission administrative et la Délégation extérieure de la Commission électorale nationale autonome (DECENA) s’activent pour mettre tout en ordre avant le jour du scrutin. C’est dans ce cadre que l’ambassadeur Mamadou Talla a rencontré les responsables des différentes associations et regroupements de femmes vivant en Mauritanie pour les inviter à   se mobiliser pour “voter massivement le 20 mars”. Le diplomate a précisé que cette consultation du peuple, la 4ème du genre dans l’histoire politique du Sénégal, concerne des réformes constitutionnelles en 15 points. “C’est pourquoi chaque Sénégalais doit se mobiliser pour faire son choix par OUI ou par NON, selon sa convenance “, a-t-il ajouté. L’ambassadeur Mamadou Talla a souligné également, lors de cette rencontre, que la “”DECENA est là   pour servir le Sénégal et non l’Ambassade”. Une manière pour le diplomate d’indiquer la conduite à   tenir “pour un scrutin libre, transparent et démocratique”. A Nouakchott, Nouadhibou et Rosso, la campagne bat son plein. La coalition du courant du NON et ses mouvements affiliés s’activent pour mobiliser les électeurs en sa faveur. Tandis que les partisans du OUI ne lésinent pas sur les moyens pour remporter le scrutin.

Trois lieux de vote sont retenus pour accueillir les 25 bureaux répartis entre Nouakchott (21), Nouadhibou (3) et Rosso Mauritanie(1). Près de 14 000 Sénégalais étaient inscrits sur les listes électorales (chiffre de 2012). Ce chiffre devrait être revu à   la baisse avec le retour au pays d’un nombre important de nos compatriotes non détenteurs de la carte de séjour, instituée en mars 2012, et aussi le départ des chauffeurs de taxis ou de transport en commun ne pouvant plus travailler après l’instauration du permis vert, exclusivement réservé aux citoyens mauritaniens.

mauriweb.info

Actualités connexes