Prochain Gouvernement : Aziz veut créer la surprise.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

aziz__123Il semble de plus en plus probable que le Président ne se sente plus en phase avec son équipe gouvernementale qui manque de punch. Il se dit qu’après avoir essayé plusieurs formules, qu’il était temps de changer de capitaine du bord en mettant soit une femme (Verges), soit un Hartani (Dermane).

D’après plusieurs informations qui se recoupent, le Président dispose d’une cinquantaine de noms qui sont soumis à des enquêtes de moralité. Cette équipe devrait l’accompagner pour les présidentielles.

L’intérieur et la défense seront confiés à des généraux (Hadi et Dieng). Sur les trente ministres ou assimilés que compte le Gouvernement, plus de la moitié ne sera pas reconduite. Les autres postes feront objet du jeu d’équilibrage.

Ainsi, il semble que la SNIM et la BCM seront confiées à Sidi Ould Tah et Thiam Diombar, alors que CSA reviendrait à Brahim Mbarel, le MDR. Les autres permutations concernent Sidi ould Zein (Economie), Mohamed Ould Khouna (Développement rural), Mohamed Salem Bechir (Pétrole), Hamadi Ould Hamadi (Habitat) et Amedi Camara (Hydraulique).

Parmi les arrivants, on retrouve de très hauts cadres sur lesquels le Président compte s’appuyer : Ainsi le Professeur Kane Boubacar à la Santé, l’Avocat Jemal Ould Mohamed à la Justice et le Cinéaste Abderahmane Sissako à la Culture.

Les départements techniques seront confiés à des statisticiens chevronnés sur lesquels le Boss a un œil depuis longtemps : Les finances, la pêche et les transports iraient donc à Moktar Ould Djay, Mohamed Sidi Bacar et Guisset Abou Dialel.

Les femmes ne sont pas en reste, la Diplomatie reviendrait à Verges et les autres seront maintenues. Enfin pour relancer le secteur du tourisme, le Président compte sur Khadijetou Doua. Vrai ou faux, ce qui est sûr ce que les mauritaniens attendent des hommes et des femmes qui vont les sortir de cette crise dont ils n’arrivent pas à voir le bout du tunnel.

Le Sahel Diplomatique.

Nahnoumauritanie

Actualités connexes