Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

PROCES KARIM WADE : LA DEFENSE SE FACHE CONTRE LA CREI

0

avocats-de-karim-wadeLe procès de Karim Wade qui a repris ce lundi à 10 heures, après une suspension depuis jeudi se poursuit au même rythme. Pierre Agboba, qui fait face au tribunal depuis mardi dernier, a une nouvelle fois fait face à la barre. Mais la défense a tenu au paravent à s’offusquer de la visite rendue par la Crei à Bibo Bourgi, à la clinique où il se soigne.

En effet, par le biais de Me Madické Niang, un des avocats de Karim, la défense a interpellé la Cour sur l’audition de Bibo Bourgi à la clinique, vendredi dernier, sans en informer les avocats, soutenant ainsi, qu’ils auraient eu écho de cette audition à travers la presse. Mais, la cour se défend en précisant qu’elle a informé qui de droit. Faisant, ainsi allusion aux avocats de Bibo Bourgi. Mais, Me Madické Niang persiste et dénonce ce qu’il a qualifié de “déplacement en catimini”.

Et l’interrogatoire se poursuit l’interrogatoire de Pierre Agboba. C’est ainsi que Karim Wade a demandé la parole au président de la Crei, Henry Grégoire Diop. Mais la Cour, pour empêcher à Karim de s’immiscer dans l’interrogatoire de Pierre Agboba, lui rappelle que ceci n’était pas terminé et qu’il devait attendre la fin. Mais Karim Wade soutient qu’il avait le droit de «poser des questions» à Pierre Agboba. Il finit par convaincre la Cour qui lui a finalement donner la parole.

Mais il trompa net les juges. En lieu et place des questions que ceux-ci attendaient, Karim Wade s’est contenté de dire à Pierre Agboba : «je vous présente mes excuses», en le qualifiant de «grand africain».

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print