Présidentielle du 21 juin: Le «Hathaw min ourah » (bon débarras) des populations de Zouérate à l’endroit du candidat Aziz

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

aziz_zouerate_Le meeting tenu mardi du candidat Mohamed Ould Abdelaziz à Zouérate a tourné à la contradiction flagrante entre le candidat Aziz et de nombreux travailleurs occasionnels de la Snim qui portaient hauts des étendards pour réclamer plus de justice sociale et dont certains l’ont pris à partie par un jet de pierres nourri sur l’axe Zouérate-Fdérick.

On en sait encore un peu plus aujourd’hui. L’incident s’est produit sur le chemin de retour de F’Dérick où le candidat revenait d’une visite de campagne. Deux manœuvres et plusieurs enfants ont été arrêtés à la suite de cet incident et se trouvent actuellement au commissariat central de police de la ville de Zouérate.

La direction de campagne tente d’occulter cet incident rapporté par tous les médias indépendants. Le candidat Aziz aurait été fortement irrité par cet accueil inattendu pour lui.

Les malentendus ont débuté lorsque le président Aziz s’est ouvertement lors du meeting aux travailleurs occasionnels de la Snim leur demandant de laisser tomber leurs banderoles de contestation. Une invitation qui semble avoir outré les contestataires présents qui s’attendaient, au moins, à une promesse du président de résoudre leurs problèmes.

Au lieu de cela, le candidat Aziz est parti dans un discours pour expliquer toutes ses réalisations ; le discours du candidat a été noyé par le brouhaha qui partaient des travailleurs occasionnels qui le conspuaient à chaque détour de phrase et demandant en cœur «et chez nous, qu’est ce qui vous avez fait, avec tout l’argent de la SNIM… ? ».

A la fin de son discours, le candidat Aziz a fait l’objet de nombreuses critiques pour avoir occulté de parler des problèmes de la cité minière. Le candidat a même du changer de programme se rendant à l’hôpital de Zouérate pour distribuer de l’argent (10 millions d’ouguiyas) au profit des malades présents. Il annulera la visite aux proches du défunt maire de F’Dérick, Ould Boula, auxquels il devait présenter, sur le programme, ses condoléances.

Mais la contradiction avec les zouératois ne semblent pas s’être arrêtée au meeting et aux escarmouches sur l’axe Zouérate-Fdérick car le candidat a encore essuyé ce matin à son départ un jet de sable censé être de mauvais augure (Hathaw mnou rah) signifiant « bon débarras » d’une population visiblement remontée contre le candidat et président sortant.

Mauriweb

Actualités connexes