Plaintes de propriétaires de maisons effondrées à Atar contre des locataires pour mainmise sur les subventions publiques

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

atar3 Deux propriétaires de maisons effondrées à Atar, à la suite des dernières inondations, ont porté plainte auprès de la police, contre des locataires, qui se sont accaparés les subventions numéraires réservées par l’Etat mauritanien, aux habitations démolies.

D’autres personnes non concernées auraient également perçu ces aides publiques, indiquent des sources, selon lesquelles, les membres de la commission d’identification des sinistrés bénéficiaires ont fermé leur GSM devant les protestataires.

55 familles « les plus touchées » dans la ville d’Atar ont bénéficié de subventions en espèces dont 20 ont perçu 1,2 millions et 35 ont reçu 450 mille Um.

Les plaintes relatives à la non transparence des opérations de distribution concernent pour le moment la seule ville d’Atar, contrairement à la localité de Ain Ehl Taya, où rien d’anormal n’a été encore signalé. Non loin de ce sujet, le directeur de publication du journal « El Aqhsa », Abdel Vettah Ould Abeidna, s’est plaint auprès des confrères de sa privation des subventions, en dépit de l’effondrement de sa maison au quartier d’Aghnemrit (Cité Tawaz).

Mourassiloun

Actualités connexes