Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Comité pour le respect de l’éthique et de la déontologie de la presse (CRED) : Communiqué de presse

0

CommuniquéDes listes comportant le nom de certains journalistes et d’éditeur accusés ici et là, d’entretenir des relations délictuelles avec des chancelleries étrangères ou de percevoir des salaires ou des montants versés par des institutions publiques circulent ces temps-ci d’une manière intempestive.

Eu égard à la charge nocive liée à la publication de telles listes douteuses, qui remettent sérieusement en question la crédibilité de la presse et des médias en Mauritanie, tout en éclaboussant au passage la renommée de plusieurs confrères, le Comité pour le respect de l’éthique et de la déontologie de la presse en Mauritanie (CRED) se voit dans l’obligation d’intervenir pour demander ce qui suit :

1-le devoir des journalistes de s’élever au dessus de telles pratiques préjudiciables à la crédibilité et à l’honneur des médias et de ses acteurs, pratiques qui frappent en premier lieu l’image de la presse mauritanienne d’une manière générale et les journalistes en tant que vecteurs clés de l’information en particulier ;

2- ceux qui prétendent détenir des informations délictuelles visant des médias ou des journalistes sont tenus de s’assurer d’abord de la sincérité et de l’impartialité de leur source ; de procéder ensuite au recoupement des informations reçues pour s’assurer de leur véracité afin d’éviter de diffamer ou de porter atteinte à l’honneur d’un confrère et le regretter après coup ;

dans le cas où la crédibilité de la source et la véracité des informations sont dûment établies et confirment l’implication d’un média ou d’un journaliste dans des pratiques portant atteinte à l’éthique et à la déontologie de la presse, de telles informations ne doivent nullement être soustraites à la publication ou cachées à l’opinion publique afin que l’ensemble des acteurs de la presse ne continuent d’être enfermés dans le même cercle de suspicion ;

3- le CRED rappelle l’impérieux devoir pour les médias et les journalistes de respecter les principes professionnels de leur métier, notamment les valeurs morales telles que l’honnêteté et la sincérité, face aux rumeurs ; d’œuvrer à relever la valeur de leur métier et contribuer à renforcer le climat de confraternité et de confiance au sein de l’univers des médias et entre ses acteurs.

Le Président du CRED
Dr.Abderrahmane Ould Horma Ould Babana

 

CRED

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print