Nouakchott: les populations de Mellah dénoncent la détérioration de la sécurité

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

somelec Plusieurs dizaines des habitants des quartiers de Mellah dans la banlieue de Nouakchott se sont descendus, mardi soir, dans les rues de la capitale, pour dénoncer ce qu’ils qualifient de détérioration de la sécurité et la recrudescence de toutes les sortes de violences: vols à main armée, agressions, arnaques, chantages et cambriolages.

Selon notre reporter qui était sur place, des commerçants ont déclaré qu’ils ne peuvent rester dans leurs boutiques au delà de 23 heures, dans certains quartiers. Même son de cloche chez certaines familles qui se sentent menacer dès la tombée de la nuit. Non loin de là, des marchands et des vendeuses de couscous et de gâteaux qui exposent leurs produits devant les épiceries et les boutiques font face à une insécurité en rentrant le soir chez eux. Selon Aicha, une vendeuse de couscous, en rentrant il faut qu’elle téléphone à son mari qui est chauffeur de taxi pour venir la récupérer chaque soir.

Au cours de cette marche de protestation contre l’insécurité galopante dans les quartiers périphériques de Nouakchott, les protestataires ont scandé des slogans sur lesquels, ils exigent une sécurité permanente même le jour. Et, ils exigent que les bandes armées qui sévissent dans les quartiers soient démantelées.

Actualités connexes