Nouadhibou: le RFD met en garde contre la répression des grévistes de la Snim

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

rfd_logo 10000La fédération du RFD de Nouadhibou “met en garde la Direction de la Snim et les Autorités administratives contre tout acte visant à réprimer et à sanctionner le mouvement légitime des travailleurs.”

Dans un communiqué reçu à Alakhbar, la fédération « tient responsables de toute dégradation résultant de la mauvaise gestion de cette situation. »

Le communiqué rappelle que la grève a été lancée depuis samedi après « l’épuisement de toutes les démarches engagées par le syndicat pour trouver une solution à l’amiable avec la direction de la société. »

Vendredi, un sit-in des centaines de travailleurs de la Société Nationale Industrielle et Minière de Mauritanie (SNIM) a été dispersé à gaz lacrymogène.

Jeudi, les grévistes avaient accordé un délai de 48 heures à l’administration de la SNIM pour répondre à leurs revendications. “Mais l’administration à fait la sourde oreille”, a expliqué à Alakhbar Kénémé Demba Abderrahamane, un délégué des travailleurs.

Les grévistes réclament l’application de l’accord signé en mai 2014 qui prévoit une “hausse considérable” des salaires.

Ils exigent également le versement de prime de rendement estimée à 30% à chaque mois que la production atteigne un million 200 mille tonnes.

Les employés demandent encore une prime de motivation qui doit être tirée des bénéfices que la société a réalisés l’an dernier. ALAKHBAR(Nouakchott

Actualités connexes