NOUADHIBOU : EFFERVESCENCE CHEZ L’UPR

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

LMGOB’annonce  de la tenue prochaine des élections législatives et municipales en OCTOBRE 2013  a  fait bouger  le microcosme politique de Nouadhibou affilié à l’UPR 

Des réunions  de notables des  régions ,tribus , fractions ,et familles  , des déclarations dans la presse  , chacun y va pour annoncer sa candidature à l’investiture  du Parti pour les prochaines échéances  en mettant en avant sa fortune es qualités dans un pâle remake qui rappelle le défunt PRDS  .

La course  est lancée pour avoir les faveurs des présidents des unités de base du parti pour être proposé comme candidat  et la concurrence est rude entre les divers protagonistes.

Les allégeances s’achètent à coup de dizaines de milliers d’ouguiyas , ce qui fait le bonheur des présidents des unités de base du parti qui sont souvent de pauvres hères  tirant le diable par la queue en cette période de fin de ramadan .

Les nouveaux riches  dont la fortune est douteuse pour la plupart ( narco -trafiquants) sont devenus des notabilités et porte drapeau de leurs tribus pour les élections.

  Le cartel de Medellin ou leurs représentants locaux veulent s’acheter des certificats de respectabilité en devenant  député , maire  ,comme ils sont devenus chefs ou porte parole  de tribus et ce au vu de leurs nombres parmi les candidats à l’investiture du  Parti .

Ceci en plus des barons locaux du régime défunt qui veulent reprendre de la  main .

Les cadres et militants sérieux sont désemparés  au vu de la déferlante de candidatures qu’ils jugent  dévalorisante pour le parti et contraire au changement prôné par le Président MOHAMED OULD ABDEL AZIZ .

Ils taxent  ces nouveaux intrus de cinquième colonne hostile au programme électoral du Président et sont plus dangereux que l’opposition car ils décrédibilisent  le changement  tant attendu .

Ces cadres et militants du Parti mettent en garde  contre cette dérive et rappellent qu’aucune tribu  ne peut élire  un candidat .

D’autre part aucune tribu ne peut être uni derrière un candidat si riche soit il  .

  Il y aura toujours des mécontents qui jugeront que Monsieur  X ne  peut les représenter .

La meilleure façon de  diviser l’électorat  du Parti est d’avoir des candidats se réclamant de tels ou tels groupes tribales .

Les élus doivent être les élus du Parti  et des populations  qui ont voté pour le programme du PRESIDENT MOHAMED ABDEL AZIZ  .

Les populations de Nouadhibou veulent des candidats propres, fidèles soutiens de l’œuvre de construction nationale du PRESIDENT MOHAMED ABDEL AZIZ  , et n’ayant eu aucune responsabilité dans le régime déchu de la corruption et  de la gabegie.

Ce programme dont ils ont déjà vu les actions bénéfiques en leur direction : fin des gazras , distribution des terrains , aides aux nécessiteux, insertion , financement des diplômés chômeurs et  des marins, nouvel accord de pêche , zone franche , etc.. Ils attendent  du second mandat  du PRESIDENT plus de réalisations  encore .

L’attente des populations est  grande , au PARTI  U.P.R  de ne pas décevoir  ses  militants ainsi que les habitants de Nouadhibou    .

 

Actualités connexes