Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Naufrage de Rosso : la corde métallique qui retenait les engins à l’arrière n’a pas été attachée «

0

bus nuafrageAu moins six morts dans un accident de car au Sénégal À l’image du l’inoubliable accident du bateau le DIOLA, provoqué par la surcharge d’un navire, la catastrophe de ROSSO, est due à une autre négligence qui a couté la vie 8 passagers qui se rendaient à Neuwalki (lieu de pèlerinage autre que Nimzatt). Des témoins oculaires révèlent qu’à la place d’ennuis mécaniques auquel le véhicule

souffrait au niveau de son système de freinage, c’était plutôt la corde métallique qui retenait les engins à l’arrière qui n’a pas été attachée « par oubli ».

À la mise en marche de la grosse embarcation, le véhicule a glissé. Sans la corde pour la retenir à temps et permettre à certaines personnes de sortir du véhicule, il s’est engouffré dans les eaux du fleuve.  Des cris de détresse, des soupirs de douleurs et une scène atroce qui plonger encore un de nos interlocuteurs dans le traumatisme. Dix-huit (18) individus ont vécu le triste naufrage qui s’est produit lundi soir, huit (8) personnes, habitants du village de Diawar, y ont perdu la vie. La construction d’un pont entre les Rosso Sénégal et Mauritanie, vieille doléance des habitants de deux rives, souligne à travers cet incident tragique, toute sa nécessité.

Ndarinfo.Com

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print