Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Municipales et législatives du 23 novembre : Les islamistes seront-ils la première force de l’Oppositions mauritanienne ?

0

Jamil-et-Mohamed-Ghoulam-480x320Pour les élections municipales et législatives du 23 novembre prochain en Mauritanie, il est fort peu probable que le président de la république perde sa majorité écrasante, parfois étouffante, au parlement et dans les conseils municipaux. La question, pour ces scrutins, c’est « qui, au sein de l’opposition profitera du boycott de l’UFP et du RFD ?»

Le RFD, rassemblement des forces démocratiques, avaient obtenu 16 députés après les élections municipales et législatives de 2006. Ce nombre s’est ensuite fortement réduit. Certains ont nomadisé vers les « vertes plaines du pouvoir.» L’UFP, Union des forces de progrès, pour les mêmes élections, avaient eu huit députés et sept maires. Pour les municipales et législatives ces deux partis politiques de l’opposition, n’iront pas aux urnes.

Autres rappel : pour l’élection présidentielle de 2009, Ahmed Ould Dadah, candidat du RFD étaient arrivée en troisième position avec 13, 66% des voix.

L’UFP, elle s’était rangée derrière le candidat du FNDD (front national pour la défense de la démocratie) Messoud Ould Boulkheir, arrivé deuxième avec 16, 29% des voix. Cette présidentielle de 2009 avait été remporté par Ould Abdel Aziz au premier tour avec 52, 58% des voix.

Pour le 23 novembre, à quels partis politiques de l’opposition, profitera l’absence du RFD, première forces politique de l’opposition en termes de représentation parlementaire, et de l’UFP, premières en nombre de maires ?

Pour les municipales, avec 155 listes déposées sur 218 communes, le RNRD, Tawassoul, parti dit islamiste modéré, a déjà remporté la bataille de la présence sur presque toutes l’étendue du territoire nationale Pour les législatives, les listes complètes des candidatures déposées n’ont pas encore été communiquées par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) mais, la également, Tawassoul entend se présenter partout.

Le nombre de conseillers municipaux, de maires et parlementaires elus tawassoul, recoupera-t-il le nombre de candidats tawassoul aux municipales et législatives? « OUI, certainement » répond un des responsables de ce parti. Si les urnes lui donnent raison, les islamistes dits modérés, se placeront première forces politiques de l’opposition en Mauritanie. A la présidentielle de 2009, le candidat de Tawassoul ; Mohamed Jemil Mansour, a fait, 04, 76%.

L’APP va-t-elle tirer profit de sa « modération » ?

En nombre de listes candidates aux municipales, Tawassoul est talonné de prés par l’Alliance populaire progressiste (APP) de Messoud Oud Boulkheir avec 150 listes. Pendant que l’opposition « radicale », réunie au sein de la COD, chantait « Aziz dégage », faisant du départ du pouvoir du président de la République le préalable a toute solution de sortie de crise, l’APP appelait au dialogue et à la modération. Le parti de Messoud va-t-il récolter les fruits de cette « modération » ou va-t-il en pâtir ?

AJD « rien n’à perdre »

Autre parti de l’opposition qui prend part a ces élections législatives et municipales, l’AJDMR. Le parti de Ibrahima Moctar Sarr qui avait obtenu 04, 59% a la présidentielle de 2009, c’est, actuellement, zero député et zéro maire. « Nous n’avons rien n’à perdre » dit un des responsables de ce parti qui espère faire son entrée à l’assemblée nationale. Le troisième parti politique de l’opposition en nombre candidats aux municipales du 23 novembre, c’est El Wiam avec 103 listes déposées.

La majorité

L’UPR a fait carton plein avec 218 listes candidates aux municipales. Il sera difficile de battre les candidats du parti au pouvoir la ou ils seront seuls. En plus de l’UPR, Mohamed Oud Abdel Aziz peut compter sur d’autres soutiens. Le partis Sursaut, qui s’est vite spécialisé dans le recasement des mécontents, non investis par le parti au pouvoir, a pu déposer 95 listes candidates aux municipales.

 

Le Quotidien

 

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print