Mugabe se soucie moins des fausses citations qui lui sont attribuées

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

MugabéLe Président Robert Mugabe ne se soucie pas des citations drôles qui lui sont faussement attribuées, a révélé le Haut commissaire du Zimbabwe au Ghana.

Pavelyn Tenclai Musaka dit que son patron pense à des choses importantes et non pas à ce que «les petits garçons et les petites filles” décident de faire avec son nom.

«Quand je vois et entends certaines citations, je me dis il ne faut pas aller à ces niveaux. Et j’exhorte les peuples ghanéens et africains à commencer à respecter leurs propres chefs d’États”, a déclaré Mme Musaka.

Selon Afrikmag, les médias sociaux sont inondés par des fausses citations attribuées au franc-parler du chef zimbabwéen .

Des messages tels que «Le seul avertissement que l’Afrique prend au sérieux est une batterie faible’- Mugabe; “Même si trois personnes urinent en même temps, l’endroit sera inondé »(Robert Mugabe), sont fréquents sur les médias sociaux comme WhatsApp, Facebook et Twitter.  On ne sait pas quand et comment la tendance a commencé, cependant, le leader du Zimbabwe âgé de 94 ans est connu pour ses commentaires anti-occidentaux et anti-homos3xualité.  Certains propos sur les réseaux sociaux sont par ailleurs de lui dont entre autres:”Si le président Barack Obama veut que je permette le mariage pour les couples de même sexe dans mon pays (Zimbabwe), il doit venir ici pour que je l’épouse d’abord». Il a fait le commentaire en réaction à la pression occidentale à  reconnaître les droits des homosexuels dans le pays.

Actualités connexes