La colonie libanaise dénonce les déclarations du ministre libanais de la santé à propos de la situation sanitaire en Mauritanie

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

liban2

La colonie libanaise en Mauritanie a vivement dénoncé les déclarations de responsables libanais à propos de la situation sanitaire et environnementale en Mauritanie qui avaient fait grand bruit sur les réseaux sociaux en Mauritanie et dans le monde arabe.

Dans un communiqué distribué ce lundi, la colonie libanaise en Mauritanie a réaffirmé que la Mauritanie était un pays frère qui n’exige pas de visa d’entrée des ressortissants libanais.

« La Mauritanie, ajoute le communiqué, est un pays beaucoup plus propre que le Liban noyé dans les tas d’immondices ». Les membres de la colonie libanaise ont accusé l’autorité politique au Liban de les avoir poussés à l’exil et de vouloir en faire autant de la Mauritanie.

Un libanais vivant depuis 20 ans en Mauritanie a réaffirmé qu’en aucun moment il n’avait entendu qu’une personne était entrée à l’hôpital pour avoir consommé des aliments avariés.

Le ministre libanais de la santé, Wail Abou Vaour avait déclaré que les hôtels mauritaniens n’étaient pas aux normes pour accueillir la délégation libanaise, qui passera la nuit, selon les déclarations du ministre, au Maroc pour venir à Nouakchott le jour de l’ouverture du sommet.

Monsieur le ministre les propos que vous venez de tenir à l’endroit de la Mauritanie et par conséquent de tous les mauritaniens sont inattendus de la part d’un responsable de votre rang. La Mauritanie est certes un pays encore fragile économiquement qui manque d’infrastructures notamment hôtelières, mais l’intellectuel doublé du politique

que vous êtes ne peut ignorer que ces déficits résultent de faits historiques connus : En Afrique, en Asie, au Moyen Orient, en Amérique du Sud …

Cet état de fait ne fait pas de nous comme de tous ceux qui vivent une situation similaire des bannis de la terre ou des sous hommes. Pour notre honneur et celui de la Oumma arabe, nonobstant nos déficits matériels, nous avons pris sur nous d’accueillir le 27eme Sommet de la Ligue des Etats Arabes, pour ce faire, nous nous sommes investis de toutes nos forces, peuple et état réunis.

Aucun régime, de notre indépendance à ce jour n’a eu le culot de relever tel défi, nous l’avons osé sous la conduite de Mohamed Ould Abdel Aziz, un président d’exception qui nourrit de très grandes ambitions pour le pays. Nous n’avons douté un seul instant de l’engagement à nos côtés de nos frères arabes pour la réalisation de nos ambitions communes à travers le sommet de Nouakchott.

De grands pays arabes, des plus nantis matériellement et dont l’arabité par contre ne peut souffrir du moindre doute nous ont exprimé leurs admiration et apporté tout leur soutien moral et matériel pour nous aider dans l’organisation de cet évènement historique, nous leur exprimons au passage notre sincère et profonde gratitude. Votre pays, le Liban, n’est-il d’ailleurs pas le plus grand témoin et le premier récipiendaire de cette grande générosité arabe ? Dans l’univers des petites gens et des parvenus seuls les critères d’appréciation bassement matériels comptent dans l’échelle des valeurs. Nous sommes sans le moindre doute victimes de la mesquinerie humaine d’énergumènes encore enivrés par les titres creux et les fastes de cette mondanité vertigineuse, oh combien éphémères !

Pour n’avoir pu offrir à nos frères libanais le standing des grands palaces et « tout ce qui va avec », nous voilà pauvres de nous, tout bonnement voués aux gémonies. Nous ne pouvons offrir que ce que nous avons, mais une chose est sûre, nous mettrons à votre disposition tout et de tout cœur ce, sans la moindre hésitation ni retenue. Lorsque quelqu’un, quelque pauvre soit-il, vous accueille et vous offre tout ce qu’il possède, cela devrait vous aller droit au cœur, voire-même vous émouvoir. Nombreux sont les frères libanais qui ont été accueillis sur cette terre de Mauritanie, chassés par les guerres fratricides et la misère, nombreux sont ceux parmi eux qui se sont assimilés, enrichis matériellement et surtout spirituellement sur cette terre de l’humilité et de la grandeur.

Ils vivent en paix à Nouakchott et partout ailleurs dans le pays. Ils y ont côtoyé et apprécié ce mauritanien simple et sobre mais tout de grandeur spirituelle et morale. Il y a dans cette vie des choses qui ne brillent d’aucun éclat mais qui n’en sont pas moins valeureuses que tous les diamants du monde. A ceux qui tiennent ces propos on ne peut plus indécents et discourtois, à ceux qui ne s’arrêtent que devant le reflet aveuglant de ce qui brille, nous disons : passez votre chemin, ce monde fait d’humilité, de sobriété et de spiritualité n’est pas votre.

BABY Houssein

Actualités connexes