Mauritanie: Un 3e mandat réclamé pour le président, dans les coulisses du dialogue national

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

dialogue-inclusif-29sep2016Un responsable du parti au pouvoir en Mauritanie, UPR,  a dit à Alakhbar que le parti exigera l’acceptation d’un troisième mandat pour le président Mohamed Ould Abdel Aziz, avant de valider la proposition de révision de l’article 26 de la Constitution.

 La modification de l’article 26, qui fixe la limite du candidat à la présidentielle à 75 as, au plus, figure dans les propositions à discuter au Dialogue National Inclusif, ouvert depuis jeudi. Elle émanerait du parti d’opposition APP.

 Pour le responsable de l’UPR, qui garde l’anonymat, « rien n’est gratuit en politique. Si l’on refuse un troisième mandat pour le président Mohamed Ould Abdel Aziz, l’UPR n’acceptera pas la révision de la limite d’âge » du candidat à la présidentielle.

 Plusieurs membres du gouvernement de Ould Abdel Aziz ont réclamé publiquement un troisième mandat pour ce dernier.  Quant au président Mohamed Ould Abdel Aziz, qui termine son deuxième et dernier mandat,  il a promis de respecter la Constitution.

 Le parti Union Pour la République – UPR a été créé en 2009 par Mohamed Ould Abdel Aziz qui le présidait avant de démissionner de son directoire la même année.

ALAKHBAR (Nouakchott)

Actualités connexes