Mauritanie : Tasiast, la grève se poursuit

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

tasiastLa grève à la grande mine d’or de Tasiast en Mauritanie, exploitée par la société canadienne Kinross, se poursuivait, jeudi 26 mai, pour le troisième jour consécutif.

« Les sous-traitants, dont la majorité des employés sont des Mauritaniens, ne participent pas à la grève » déclenchée mardi sur le site de production, à 250 km au nord de Nouakchott, a affirmé le responsable de la communication de Kinross pour l’Afrique, Raphaël Sourt. « Nous demeurons ouverts à la poursuite des négociations avec les délégués », a-t-il ajouté.

« Usine à l’arrêt complet »

Selon Mohamed Abdallahi Nehah, secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs de Mauritanie (CGTM), l’une des centrales syndicales les plus actives dans le mouvement, « la situation est au point mort. Aucune négociation, aucun contact n’a encore commencé » et les perspectives demeuraient toujours « bloquées » jeudi après-midi concernant le travail dans la mine.

« L’usine est en arrêt complet et la production, par conséquent, est inexistante », a affirmé M. Nehah à l’AFP.

 

Actualités connexes